Ouvrir le menu principal

Jean-Jacques Caffieri

artiste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caffieri.
Jean-Jacques Caffieri
Adolf Ulrik Wertmüller, Portrait of Jean-Jacques Caffieri (1784).jpg
Adolf Ulrik Wertmüller (1755-1811), Portrait de Jean-Jacques Caffieri (1784), musée des beaux-arts de Boston.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Maître
Lieu de travail

Jean-Jacques Caffieri, né le à Paris, mort dans la même ville le , est un sculpteur français.

Sommaire

BiographieModifier

Jean-Jacques Caffieri est issu d'une famille de sculpteurs, les Caffieri, venus d'Italie en France sous la régence de Mazarin. Son père, Jacques Caffieri, et son frère, Philippe Caffieri, exercèrent la même profession. Lui-même demeura célibataire et n'eut pas d'enfants. Il est l'élève de Jean-Baptiste II Lemoyne. Pensionnaire à l'Académie de France à Rome (Palais Mancini) de 1749 à 1753, il est agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1757, et reçu académicien le 28 avril 1759, avec une figure en marbre représentant un dieu fluvial.

Il réalise les portraits ou bustes de plusieurs grands hommes, notamment, Pierre Corneille et Thomas Corneille, Philippe Quinault, Jean de La Fontaine et Jean-Philippe Rameau.

Jean-Jacques Caffieri fut incontestablement dans cette deuxième moitié du XVIIIe siècle, le plus grand portraitiste avec Jean-Antoine Houdon, son rival. .

Collections publiquesModifier

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • Jules Guiffrey, Les Caffiéri, sculpteurs et fondeurs-ciseleurs : étude sur la statuaire et sur l'art du bronze en France au XVIIe et au XVIIIe siècle, avec sept gravures à l'eau-forte par Maurice Leloir et plusieurs fac-simile [sic] d'autographes, J. Laget, Nogent-le-Roi, 1993, 542 p. (ISBN 2-85497-044-6) (Fac-simile de l'édition de Paris, D. Morgand et C. Fatout, 1877)
  • Auguste Jal, « Caffieri », in Dictionnaire Critique de Biographie et d'Histoire, Paris, 1867 (FR texte intégral en ligne)
  • Henry Jouin, « Jean-Jacques Caffiéri : sculpteur du roi (1725-1792), son portrait par L.-J.-F. Lagrénée, l'aîné », in L'Artiste, Paris, 1891, 15 p.

Archives inéditesModifier

  • Cécile Navarra-Le Bihan, Jean-Jacques Caffieri (1725-1792), sculpteur du Roi, Université Michel de Montaigne-Bordeaux III, 2006, 6 volumes, thèse de doctorat d'Histoire de l'art moderne.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :