Jean-Jacques Archambault

ingénieur canadien

Jean-Jacques Archambault (-[1]) est un ingénieur québécois diplomé de Polytechnique Montréal, qui a fait carrière à Hydro-Québec à partir d'. Deux ans plus tard, il se joint à la division de la planification des systèmes, puis assistant chef ingénieur en 1954. Lors de la planification de la Centrale Bersimis-1 en 1950 le transport du courant électrique sur des centaines de kilomètres vers Québec et Montréal à partir de la Côte-Nord pose un défi. La norme est 120kv à cette époque mais le jeune ingénieur de 30 ans réussi à convaincre Hydro-Québec qu'il est possible d'augmenter à 315kv, un record pour l'époque, utilisé de façon expérimentale en Europe et aux États-Unis. Cette tension permettrait de diviser par 6 le nombre de lignes[2]. Mais il continue ses recherches et permettra une autre avancé et est considéré l'inventeur de la ligne à haute tension de 735 kilovolt, dont le premier tronçon a été inauguré le . Son invention constituait une première mondiale dans le transport de l'électricité et elle permit le développement des grands développements hydroélectriques dans le Nord du Québec, comme celui de la Baie James.

Jean-Jacques Archambault
Lignes haute tension Hydro Québec.jpg
Un pylône d'une ligne de 735 kV d'Hydro-Québec. La première ligne de ce type a été mise en service le .
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

L'invention valut à Hydro-Québec une reconnaissance internationale dans le domaine du transport de l'électricité. L'Ordre des ingénieurs du Québec a décerné à la ligne à 735 kilovolt le titre d'innovation technologique du XXe siècle au Québec[3]. En 2011, le réseau de lignes à haute tension de 735 et 765 kilovolt est long de 11 422 km[4].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. IEEE Canada, « Biographie de Jean Jacques Archambault », (consulté le 25 novembre 2009)
  2. Branchée : hydro-québec et le futur de l'électricité JULIE BARLOW, JEAN-BENOÎT NADEAU . p-50
  3. Hydro-Québec, « Hydro-Québec célèbre le 40e anniversaire de la mise en service de la première ligne à 735 kV », (consulté le 25 novembre 2009)
  4. Hydro-Québec, Rapport annuel 2018, Montréal, Hydro-Québec, (ISBN 978-2-550-83153-2, présentation en ligne, lire en ligne), p. 114.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier