Jean-Guy Hamelin

évêque catholique canadien
Jean-Guy Hamelin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Évêque catholique
depuis le
Évêque de Rouyn-Noranda
-
Évêque diocésain
Diocèse de Rouyn-Noranda
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Rouyn-NorandaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Consécrateurs
Maurice Roy, Gaston Hains (d), Jacques Landriault (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Monseigneur Jean-Guy Hamelin ( - ) est un homme d'Église canadien qui fut évêque de Rouyn-Noranda de 1973 à 2001.

BiographieModifier

Originaire de Saint-Séverin-de-Proulxville (Québec)[1], Jean-Guy Hamelin est l'aîné d'une famille de neuf enfants. Son père se nomme Bernard Hamelin et sa mère, Gertrude Bordeleau. Il est l'oncle de l'écrivain Louis Hamelin[2],[3].

Il est ordonné prêtre le [1] et affecté au diocèse de Trois-Rivières. De 1968 à 1974, il est secrétaire général de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec, alors nommée Assemblée des évêques de la province civile de Québec, puis Assemblée des évêques du Québec[2],[4].

Nommé par Paul VI, il devient en 1973 le premier évêque du nouveau diocèse de Rouyn-Noranda et il est consacré par Mgr Maurice Roy[1]. Ses coconsécrateurs furent Mgrs Gaston Hains, évêque d'Amos et Jacques Landriault, évêque de Timmins.

Il établit les structures administratives et pastorales de son diocèse[1] et s'attache dès le début à impliquer les femmes dans les structures diocésaines. Il nomme ainsi une femme chancelière du diocèse, pour la première fois au Québec, et son cérémoniaire est une femme[3],[5]. Au synode des évêques sur les laïcs dans l'Église et dans le monde en 1987, il intervient de façon remarquée en faveur de la participation des femmes à tous les niveaux de la vie de l'Église[5].

De 1993 à 1995, il est président de la Conférence des évêques du Canada[6].

Le , le pape Jean-Paul II agrée sa démission pour raison d'âge et Mgr Dorylas Moreau lui succède en tant qu'évêque de Rouyn-Noranda. Il est mort le à Rouyn-Noranda[1]. Ses obsèques sont célébrées le dans la cathédrale Saint-Joseph de Rouyn-Noranda[3].

PublicationsModifier

  • Jean-Guy Hamelin, Il aura les yeux bleus pour l'éternité, Sainte-Foy, Anne Sigier, , 142 p. (ISBN 2891291204)
  • Jean-Guy Hamelin, Le silence m'a dit, Sainte-Foy, Anne Sigier, , 149 p. (ISBN 2891292170)
  • Jean-Guy Hamelin, C'est un petit bonheur, Outremont, Novalis, , 137 p. (ISBN 2890888479)
  • Jean-Guy Hamelin, Une église au sortir de l'enfance, Rouyn-Noranda, Diocèse de Rouyn-Noranda, , 101 p.
  • Jean-Guy Hamelin, Un sourire sous la pluie, Sillery, Anne Sigier, , 158 p. (ISBN 2891293401)
  • Jean-Guy Hamelin, Mémoires et réflexions, Québec, Anne Sigier, , 144 p. (ISBN 9782891295505)
  • Jean-Guy Hamelin, L'Évangile de Marc selon Jean-Guy, Montréal, Médiaspaul, , 215 p. (ISBN 9782894208625)
  • Jean-Guy Hamelin et Pierre Goudreault, Une Église pour le monde : entretiens avec Mgr Jean-Guy Hamelin, Montréal, Novalis, , 223 p. (ISBN 9782896466030)

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Monseigneur Jean-Guy Hamelin s'éteint », sur ici.radio-canada.ca, Radio-Canada, (consulté le 19 septembre 2019).
  2. a et b Goudreault 2013, p. 30-33.
  3. a b et c Émélie Rivard-Boudreau , « Cérémonie d'adieu à monseigneur Jean-Guy Hamelin », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le 19 septembre 2019).
  4. « Décès de Mgr Jean-Guy Hamelin, évêque émérite de Rouyn-Noranda », sur cccb.ca, .
  5. a et b François Gloutnay , « Décès du tout premier évêque de Rouyn-Noranda », sur presence-info.ca, (consulté le 19 septembre 2019).
  6. « L’évêque fondateur : Mgr Jean-Guy Hamelin », sur diocese-rouyn-noranda.org , .