Ouvrir le menu principal

Jean-Guillaume Carlier

Jean-Guillaume Carlier
Jean-Guillaume Carlier, Selfportrait, 1660 (Musée de l'Art wallon, Liège).jpg
Auto-portrait, 1660)
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 36 ans)
LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Maître
Lieux de travail

Jean-Guillaume Carlier, né le à Liège où il meurt le (à 36 ans), est un peintre liégeois. Il réalisa essentiellement des portraits et des peintures à caractère religieux. Avec Gérard Douffet, Walthère Damery, Bertholet Flémal, Englebert Fisen et Philippe Coclers, Carlier est un des grands peintres baroques du XVIIe siècle de la Principauté de Liège. Ils formèrent l'école liégeoise de peinture.

BiographieModifier

Né en 1638 à Liège, Jean-Guillaume Carlier est le fils de Pierre Carlier et Marie Lebrun. Il se forma auprès du peintre liégeois Bertholet Flémal. En 1669, il épouse Marie-Agnès de Tignée et, un an plus tard, voyage à Paris en compagnie de Flémal.

Carlier, durant sa courte vie, peint essentiellement des peintures religieuses destinées aux églises. Son œuvre la plus célèbre est le Martyre de saint Denis, réalisée vers 1666, pour la collégiale Saint-Denis. La toile disparaît en 1794, lorsque les autorités françaises tentent de la détacher pour la transporter à Paris. Les Musées royaux des beaux-arts de Belgique dispose d'un tableau qui est une réduction de cette œuvre ou le modèle présenté aux commanditaires. Le Grand Curtius expose une copie du tableau. La collégiale elle-même est possède une reproduction réalisée par Pierre-Michel de Lovinfosse en 1806.

Son fils Vincent-Léonard Carlier naît en 1674. Jean-Guillaume Carlier meurt le 1er avril de l'année suivante et est inhumé à Notre-Dame-aux-Fonts.

ŒuvresModifier

HommageModifier

La rue Carlier à Liège lui rend hommage.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Pierre-Yves Kairis, « CARLIER Jean-Guillaume », dans Le Dictionnaire des Peintres belges du XIVe siècle à nos jours : depuis les premiers maîtres des anciens Pays-Bas méridionaux et de la Principauté de Liège jusqu'aux artistes contemporains, Bruxelles, La Renaissance du Livre, (lire en ligne), p. 157-158
  • Liliane Sabatini, Le Musée de l'Art wallon, Bruxelles, Crédit communal, coll. « Musea Nostra » (no 7), , 128 p.
  • M.L. Hairs, « Jean-Guillaume Carlier », dans Le Siècle de Rubens, catalogue d'exposition, Bruxelles, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, , p. 38-39
  • Ad. Siret, « Jean-Guillaume Carlier », dans Biographie nationale, t. III, Bruxelles, Académie royale des sciences, des lettres et des Beaux-arts de Belgique, (lire en ligne), p. 316-318

Articles connexesModifier

Liens externesModifier