Ouvrir le menu principal

Jean-François-Marie Le Pappe de Trévern

prélat catholique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pappe.

Jean-François Marie Le Pappe de Trévern
Image illustrative de l’article Jean-François-Marie Le Pappe de Trévern
Biographie
Naissance
à Morlaix
Ordination sacerdotale
Décès
à Strasbourg
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Pierre-Ferdinand de Bausset-Roquefort
Dernier titre ou fonction Évêque de Strasbourg
Évêque de Strasbourg
Évêque d'Aire

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-François Marie Le Pappe de Trévern (22 octobre 1754, Morlaix - 27 août 1842, Strasbourg) était un religieux français, évêque d'Aire et Dax puis évêque de Strasbourg.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Jean-François Marie Le Pappe de Trévern est né le à Morlaix dans le Finistère, dans une des familles les plus honorables de la Basse-Bretagne[1]. Ses premières études se passent à Quimper, pour se terminer ensuite au collège Duplessis-Richelieu à Paris, tête de classe il s'intéresse alors particulièrement aux poètes, dont la culture agrémenteront toute sa vie ses discours. En 1775 il entre au séminaire Saint-Magloire, il y devient maître de conférences, il suit aussi des cours à la Sorbonne. Il obtient un doctorat en théologie en 1784[Note 1],[2], il reçoit l'ordre de la prêtrise cette même année.

PrêtriseModifier

Après son ordination, Jean-François Marie Le Pappe de Trévern est nommé vicaire général par Mgr César-Guillaume de La Luzerne alors évêque de Langres[2], il prend part aux travaux de son évêque décrit alors comme « savant et infatigable apologiste de la religion »[1].

Le 23 mars 1789, il signe en qualité d'abbé commendataire de Mores et président de l'ordre du clergé, le Cahier de doléances de la chambre du clergé du bailliage et comté de Bar-sur-Seine[3].

ÉpiscopatModifier

ArmesModifier

D'argent au pappe de sable posé sur une terrasse de sinople traversé d'une flèche de pourpre posée en barre la pointe en haut[4].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Edouard Sitzkann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l'Alsace, t. 2, Imprimerie F Sutter, (lire en ligne), p. 889
  • René Epp, L'évêque de Strasbourg, Le Pappe de Trévern (1827- 1841) et la Révolution de 1830 ou L'épiscopat français de la Restauration devant la Monarchie de juillet, vol. 45, Revue des Sciences Religieuses, (lire en ligne), chap. 4
  • Claude Muller, « Jean François Marie Le Pappe de Trévern », in Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 24, p. 2306
  • Francis Rapp et Louis Châtellier, Le Diocèse de Strasbourg, t. 14, coll. « Histoire des diocèses de France », , 352 p. (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Sitzkann indique cette même année 1788 pour son ordination sacerdotale qui selon d'autres sources concordante pointe 1784, on peut donc penser à une faute d'impression

RéférencesModifier

  1. a et b Edouard Sitzkann 1910
  2. a et b René Epp 1971
  3. « Archives parlementaires de 1787 à 1860 ; États généraux 1789 », sur gallica BNF (consulté le 6 juillet 2014)
  4. Comte de Saint Saud, Armorial des prélats français du XIXème siècle, Paris, 1906, H. Daragon, 415p., p.45. Consultable sur Gallica.