Jean-Christophe Gay

géographe et universitaire français
Jean-Christophe Gay
Jean-Christophe Gay - Saint-Dié-des-Vosges 20131006.jpg
Jean-Christophe Gay, octobre 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse
Jean-Paul Ferrier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
  • Les discontinuités spatiales (1995)
  • L'Outre-mer français, un espace singulier (2003)
  • Atlas de la Nouvelle-Calédonie, avec J. Bonvallot et E. Habert (2012)
  • La Nouvelle-Calédonie, un destin peu commun (2014)
  • L'Homme et les limites (2016)
  • La France d’outre-mer. Terres éparses, sociétés vivantes (2021)

Jean-Christophe Gay, né le à Béziers, est un géographe français, agrégé de géographie, aujourd'hui professeur des universités à l'université Côte d'Azur[1]. D'abord spécialiste des discontinuités spatiales – auxquelles il consacre sa thèse[2] et les travaux menant à l'habilitation à diriger des recherches[3] –, il a orienté ses recherches vers les pratiques et lieux du tourisme, les loisirs et les sports.

CarrièreModifier

 
Jean-Christophe Gay remettant le prix Vautrin Lud à Akin Mabogunje (2017).

Nombre de ses travaux sont consacrés au monde tropical insulaire, particulièrement à la France d’outre-mer où il a vécu plus de dix ans, d'abord en détachement auprès de l'ORSTOM (devenu IRD) de 1987 à 1989 à Tahiti au sein de l'équipe scientifique et technique de l'Atlas de la Polynésie française (1993), puis comme maître de conférences à l'université de la Réunion de 1995 à 2000, enfin comme directeur de recherche en Nouvelle-Calédonie, au sein de l'IRD de 2009 à 2012. Il y a coordonné l’Atlas de la Nouvelle-Calédonie, dont il est le codirecteur scientifique ainsi que le principal auteur, et pour lequel il reçoit en 2013 le prix du livre scientifique lors du 15e Salon du livre insulaire d’Ouessant[4].

De 1995 à 2011, il appartient à l'équipe de recherche MIT (Mobilités, itinéraires, territoires) rattaché à l'université Paris VII, et dans ce cadre participe à l'écriture de la série Tourismes en trois volets, publiés de 2002 à 2011[1].

Il est en outre membre du comité de rédaction de la revue M@ppemonde[5], correspondant de L'Espace géographique, membre du conseil scientifique de la revue Mondes du tourisme[6].

Président de commission au sein du jury de l'agrégation de géographie de 2005 à 2007, puis vice-président de l'agrégation d'histoire en 2008, il préside la commission de géographie du tourisme et des loisirs (Comité national français de géographie) de 2008 à 2011[1].

Succédant à Benoît Antheaume, Jean-Christophe Gay fut pour un mandat de cinq ans (2014-2019) le secrétaire général du prix Vautrin Lud décerné dans le cadre du Festival international de géographie (FIG). De 2015 à 2020 il présida le comité d'évaluation du GIP « CNRT Nickel et son environnement.
Il est le directeur scientifique de l'Institut du tourisme Côte d'Azur (ITCA), également membre du comité scientifique de la Chaire Outre-mer de Sciences Po[7]», créée en 2021[8].

Sélection de publicationsModifier

  • Une bibliographie complète est consultable en ligne (cf. liens externes - page personnelle)

OuvragesModifier

  • Les discontinuités spatiales, coll. « Géopoche », Économica, Paris, 1995 (rééd. 2004)
  • (Co-auteur) Tourismes 1. Lieux communs, Belin, Paris, 2002
  • L’Outre-mer français en mouvement, Paris, La Documentation française, coll. « La Documentation photographique » no 8031, 2003.
  • L’Outre-mer français. Un espace singulier, coll. « SupGéo », Belin, 2003 (rééd. 2008)
  • (Co-auteur) Tourismes 2. Moments de lieux, Belin, 2005
  • Les cocotiers de la France. Tourismes en outre-mer, coll. « SupTourisme », Paris, Belin, 2009
  • (Co-auteur) Tourismes 3. La révolution durable, Belin, 2011
  • (Codirection) Atlas de la Nouvelle-Calédonie, Marseille-Nouméa, IRD-Congrès de la Nouvelle-Calédonie, (J. Bonvallot, J.-C. Gay et E. Habert), 2012
  • La Nouvelle-Calédonie, un destin peu commun, Marseille, IRD éditions, 2014.
  • Le DVD des communes de la Nouvelle-Calédonie, Marseille, IRD éditions, 2014 (en collaboration avec C. Chauvin).
  • L'Homme et les limites, Paris, Economica-Anthropos, 2016.
  • Un Coin de paradis. Vacances et tourisme en Nouvelle-Calédonie, Musée de la ville de Nouméa, 2017, [lire en ligne]
  • Tourisme et transport. Deux siècles d’interaction, Levallois-Perret, Bréal (en collaboration avec Véronique Mondou), 2017
  • Les Outre-mers européens, Paris, La Documentation française, coll. «La Documentation photographique» n° 8123, 2018
  • La France d’outre-mer. Terres éparses, sociétés vivantes, Paris, Armand Colin, 2021, 285 p. (ISBN 978-2-200-629-18-2) (interview en ligne[9])
  • Le tourisme en France, 1 & 2, Londres, ISTE (en collaboration avec Philippe Violier, Philippe Duhamel, Véronique Mondou), 2021, 288 p. et 232 p. (ISBN 978-1-78405-781-7) et (ISBN 978-1-78405-782-4)

Chapitres d'ouvrage et articles majeursModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Maison de la géographie de Montpellier
  2. L'étendue, les lieux et l'espace géographique pour une approche du discontinu, Université d'Aix-en-Provence, 1992 [1]
  3. Recherches sur les discontinuités spatiales et le tourisme, Université Paris 7, 1999 [2]
  4. « Chercheurs à l'honneur : Jean-Christophe Gay », Université Nice Sophia Antipolis [3]
  5. Comité de rédaction de la revue M@ppemonde
  6. Conseil scientifique de la revue Mondes du tourisme
  7. Page personnelle sur le site de la Maison de la géographie, Montpellier
  8. Chaire Outre-Mer. Présentation [4]
  9. « Mieux connaître la France d’outre-mer. Entretien avec Jean-Christophe Gay », 7 novembre 2021, diploweb.com [lire en ligne]

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :