Ouvrir le menu principal

Jean-César Vincens-Plauchut

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vincens.
Jean-César Vincens-Plauchut
Fonctions
Président de l'administration municipale (d)
Canton d'Aimargues
-
Député
Gard
-
Président
District de Nîmes
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
Nationalité
Activité
Père
Fratrie
Autres informations
Religion
Membre de

Jean-César Vincens-Plauchut est un homme politique français, né le à Nîmes et mort le .

Il est député à l'Assemblée législative de 1791 à 1792. Il possédait les mas d'Andron et de Boulaine, à Aimargues.

Sommaire

BiographieModifier

Fils d'Alexandre Vincens et frère de Jacques Vincens-Saint-Laurent, il s'occupa d'abord de chimie. Partisan des idées nouvelles, il devint vice-président du district de Nîmes, et fut élu, le 7 septembre 1791, député du Gard à l'Assemblée législative, le 2e sur 8, par 333 voix (430 votants). Il fut membre du comité des domaines; secrétaire de l'Assemblée le 28 juin 1792, parla sur les assignats, fit un rapport sur l'emploi des biens de l'ordre de Saint-Lazare et de Notre-Dame dit Mont-Carmel, fit décréter la vente des biens de plusieurs ordres religieux, défendit les billets de confiance, réclama la suppression du costume ecclésiastique, fit un nouveau rapport sur l'emploi des biens des congrégations supprimées et en proposa la vente immédiate, demanda et obtint un décret sur le traitement des religieux, réclama l'inventaire du matériel de la manufacture de la Sèvre et proposa de mettre sous séquestre comme biens nationaux et de vendre les biens de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il ne reparut plus sur la scène politique après la session.

Vie privéeModifier

Il est l'époux de Louise Plauchut.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier