Jean-Baptiste Para

poète français
Jean-Baptiste Para
Naissance
Versailles
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean Baptiste Para est un poète, traducteur et critique d’art français né à Paris en 1956.

BiographieModifier

Jean Baptiste Para a suivi des études de langues et de lettres classiques.

Il anime avec André Velter, de 1994 à 2004, l'émission Poésie sur parole diffusée sur France Culture[1].

Rédacteur en chef de la revue littéraire Europe[2] où il a débuté en 1980 comme chroniqueur des arts et secrétaire de rédaction, il dirige aux Éditions Cheyne la collection « D’une voix l’autre » consacrée à la poésie traduite.

Ses poèmes ont été traduits dans plusieurs langues (chinois, japonais, espagnol, italien, persan…) et il a lui-même traduit en français de nombreux poètes italiens (Camillo Sbarbaro, Giorgio Manganelli, Cristina Campo…), indiens (Nissim Ezekiel, Agha Shahid Ali…) ou russes (Vera Pavlova…).

PublicationsModifier

Essais et poésieModifier

ÉditionsModifier

TraductionsModifier

  • Antonio Tabucchi, Les Oiseaux de Fra Angelico, éd. Christian Bourgois, 1989
  • Giuseppe Conte, Le manuscrit de Saint-Nazaire, Maison des écrivains étrangers et des traducteurs, 1989
  • Giuseppe Conte, Les Saisons, éd. Royaumont, 1989
  • Camillo Sbarbaro, Copeaux. Feux follets, poèmes traduits par Jean-Baptiste Para, suivi de “Souvenir de Sbarbaro” par Eugenio Montale, Clémence Hiver éd., 1992
  • Camillo Sbarbaro, Pianissimo-Rémanences, traduit de l'italien par Jean-Baptiste Para, Bruna Zanchi et Bernard Vargaftig, Clémence Hiver éd., 1992
  • Cristina Campo, Les Impardonnables, traduction de Jean-Baptiste Para, Francine Martinoir et Gérard Macé, L'Arpenteur / Gallimard, 1992
  • Milo de Angelis, L'océan autour de Milan, Maison Écrivains Étrangers Traducteurs, 1994
  • Alberto Nessi, La couleur de la mauve - Il colore della malva, éd. Empreintes, 1996
  • Giuseppe Conte, L'océan et l'enfant, éd. Arcane 17, 1989 ; Jacques Brémond, 2002
  • Giuseppe Conte, Villa Hanbury et autres poèmes, éd. L'Escampette, 2002
  • Antonio Tabucchi, Une malle pleine de gens, Essai sur Fernando Pessoa, éd. 10/18, 2002
  • Alberto Nessi, Algues noires - Alghe nere, Maison des écrivains étrangers et des traducteurs de Saint Nazaire, 2003
  • Alberto Savinio, Angélique ou la nuit de mai, éd. Arcane 17, 2003
  • Vera Pavlova, L'animal céleste, traduit par Jean-Baptise Para, éd. L'Escampette, 2004
  • Lucio Mariani, Connaissance du temps, Gallimard, 2005
  • Fabio Scotto, Le corps du sable, L’Amourier, 2006
  • Giorgio Manganelli, Centurie, Éditions Cent Pages, 2015

En revueModifier

Contributions notamment dans les revues Action poétique, L’Herne, Le Mâche-Laurier, Caravanes, La Revue de Belles Lettres, et Neige d’août

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les dossiers préparatoires de l'émission entre 1987 et 1997 sont conservés aux Archives nationales et l'instrument de recherche est disponible dans la salle des inventaires virtuelle.
  2. Depuis 1997.

Liens externesModifier