Ouvrir le menu principal

Jean-Baptiste Mauzaisse

peintre français
Jean-Baptiste Mauzaisse
Naissance
Décès
(à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Jean-Baptiste Mauzaisse est un peintre et lithographe français né à Corbeil, le et mort à Paris le .

Sommaire

BiographieModifier

Né à Corbeil au 16, rue Notre-Dame[1], Jean-Baptiste Mauzaisse était issu d'un milieu modeste ; son père était organiste à la cathédrale Saint-Spire et ne put lui payer d'études. Il entra le à l'atelier de François-André Vincent à l'École des beaux-arts de Paris. Il va débuter au Salon de 1808 et obtiendra quatre ans plus tard une médaille d'or de 1re classe avec son Arabe pleurant son coursier. Il dut au départ mettre son talent au service des autres peintres. Il reçut des commandes de l'État : de Louis XVIII pour ses appartements : Prométhée, Tantale en 1819 (Amiens, musée de Picardie), ainsi que pour le musée historique de la part de Louis-Philippe : Louis-Philippe sur le champ de Bataille de Valmy en 1837. Il décora également plusieurs plafonds du palais du Louvre en 1822, Le Temps montrant les ruines et les chefs-d'œuvre dont il complétera le décor par les figures des quatre saisons dans les voussures et des quatre éléments, des Sciences, des Arts, du Commerce et de la Guerre sur les murs, cette salle porte le nom de salle des Bijoux, aujourd'hui salle des verres antiques et le vestibule de la galerie d'Apollon avec les grisaille de la rotonde d'Apollon.

Il réalisa des tableaux pour deux cathédrales : Bourges et Nantes. De passage à Rouen, il dessine une lithographie de grand format, Saint Jean debout, vu de face tenant un ciboire à la main gauche. Les effets de clair-obscur sont rendus de façon admirable par l'artiste qui fait l'unanimité de la critique dans cet ouvrage.

Son atelier est à Paris, rue Neuve Saint-Georges.

En 1861 furent vendues 59 lithographies de l'artiste de la collection Parguez.

ŒuvresModifier

Image Titre Date Dimensions Notes Lieu de conservation
Portrait de Ferdinand Bourjot en aide de camp 1812 66 × 54 cm Dijon, musée des Beaux-Arts
Portrait de Muneret 1812 65 × 54 cm Paris, musée du Louvre
  L'Arabe pleurant son coursier 1812 81,3 × 99,1 cm Birmingham (Alabama), Museum of Art
L'Arabe pleurant son coursier 1812 230 × 175 cm Angers, musée des Beaux-Arts
Mario Gioso, fils 1812 65 × 54 cm Paris, musée du Louvre
Le Baptême de Clorinde 1817 325 × 260 cm Bordeaux, musée des Beaux-Arts
Pierre-Jean-Baptiste Constant, comte de Suzannet, général vendéen 1817 220 × 143 cm Cholet, musée d'Art et d'Histoire
L'Arioste respecté par les brigands 1817 154 × 215 cm Melun, musée municipal
Prométhée (esquisse) 1819 Amiens, musée de Picardie
Prométhée 1819 131 × 160 cm perdu, autrefois à Amiens, musée de Picardie
Tantale 1819 131 × 160 cm Amiens, musée de Picardie
Les Danaïdes 1819 157 × 184 cm perdu, autrefois à Issoudun, musée de l'hospice Saint-Roch
Portrait de l'abbé Grégoire 1820 110 × 73 cm Paris, musée Carnavalet
Le Temps montrant les ruines qu'il amène et les chefs-d'œuvre qu'il laisse ensuite découvrir 1822 51 × 56 cm Paris, musée du Louvre
  Le Temps montrant les ruines qu'il amène et les chefs-d'œuvre qu'il laisse ensuite découvrir 1822 Paris, musée du Louvre
Hercule jetant Lycas dans la mer 1822 325 × 272 cm Grenoble, musée des Beaux-Arts
Portrait équestre d'Henri IV vers 1822 65 × 49 cm Pau, musée national du château
Saint Clair rendant la vue aux aveugles 1823 283 × 186 cm Nantes, cathédrale Saint-Pierre
Saint Étienne martyr vers 1823 212 × 146 cm Périgueux, mairie
Le Martyre de saint Etienne vers 1824 387 × 483 cm Paris, musée du Louvre
Portrait équestre d'Henri IV 1824 342 × 185 cm Fontainebleau, musée national du château
Portrait de Pierre-Joseph Besson 1825 65 × 55 cm Dijon, musée Magnin
Portrait de Madame Mauzaisse, mère de l'artiste 1826 60 × 49 cm Paris, musée du Louvre
L'Homme formé par Prométhée et animé par Minerve 1826 Paris, musée du Louvre
Portrait de la tante de l'artiste vers 1826 60 × 50 cm Beaune, musée des Beaux-Arts
Portrait de Monsieur Mauzaisse, père de l'artiste vers 1826 60 × 45 cm Beaune, musée des Beaux-Arts
Portrait de Monsieur Mauzaisse, père de l'artiste 1827 129 × 97 cm Melun, musée municipal
La Sagesse divine donnant des lois aux rois et aux législateurs (esquisse) 1827 47,5 × 88,5 cm Quimper, musée des Beaux-Arts
Étude pour un bon génie 1827 Quimper, musée des Beaux-Arts
Étude pour trois génies 1827 Quimper, musée des Beaux-Arts
Étude pour un démon 1827 Quimper, musée des Beaux-Arts
La Sagesse divine donnant des lois aux rois et aux législateurs 1827 Paris, musée du Louvre
Saint-Vincent Ferrier prêchant 1831 373 × 310 cm Vannes, cathédrale Saint-Pierre
Le Printemps 1833 Paris, musée du Louvre
L'Été 1833 Paris, musée du Louvre
L'Automne 1833 Paris, musée du Louvre
L'Hiver 1833 Paris, musée du Louvre
Putto de la Terre 1833 Paris, musée du Louvre
Putto de l'Eau 1833 Paris, musée du Louvre
Putto de l'Air 1833 Paris, musée du Louvre
Putto du Feu 1833 Paris, musée du Louvre
Les Arts 1833 114 × 147 cm Paris, musée du Louvre
Les Sciences 1833 114 × 147 cm Paris, musée du Louvre
Le Commerce 1833 114 × 147 cm Paris, musée du Louvre
La Guerre 1833 114 × 147 cm Paris, musée du Louvre
  Napoléon Ier couronné par le Temps, écrit le Code Civil 1833 131 × 160 cm Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et de Bois-Préau
Louis-Philippe donnant la croix au vétéran de Valmy 1833 146 × 190 cm Carcassonne, musée des Beaux-Arts
Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne 1833 215 × 140 cm Strasbourg, rectorat
Charles de La Porte, maréchal de La Meilleraye 1834 215 × 137 cm Paris, musée de l'Armée
Portrait de Frans Van der Meulen vers 1834 Sceaux, musée de l'Ile-de-France
Portrait de Pierre Puget vers 1834 Versailles, musée national du château
Portrait de Charles Le Brun (d'après Nicolas de Largillière) vers 1834 Versailles, musée national du château
Portrait d'un jeune enfant 1835 35 × 27 cm Dijon, musée Magnin
Louis de Crevant, duc d'Humières 1835 215 × 142 cm Bruxelles, ambassade de France
Philippe d'Artois, comte d'Eu, connétable de France 1835 219 × 143 cm Versailles, musée national du château
César-Phébus d'Albret, comte de Miossens, maréchal de France 1835 214 × 140 cm Versailles, musée national du château
La Prise du château de Pietra 1836 236 × 185 cm Versailles, musée national du château
Saint Nicolas 1837 350 × 200 cm Bordeaux, mairie
La Bataille de Fleurus 1837 465 × 543 cm Versailles, musée national du château
Louis-Philippe visite le champ de bataille de Valmy 1837 90 × 88 cm Versailles, musée national du château
Le Roi Louis VII prend l'oriflamme à Saint-Denis 1840 Versailles, musée national du château
Portrait de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière 1841 65 × 54 cm Versailles, musée national du château
Philippe-Auguste fait élever la grosse tour du Louvre vers 1200 vers 1841 210 × 165 cm Peyrolles-en-Provence, mairie
Portrait de Joseph Paul, comte de Grasse, lieutenant général des armées navales 1842 91 × 80 cm Versailles, musée national du château
Portrait de Turgot 1842 273 × 168,5 cm Limoges, musée de l'ancien évêché
La Leçon de harpe de madame de Genlis et des enfants du duc d'Orléans (copie d'après Antoine Giroust) 1842 247 × 183 cm Paris, Philharmonie de Paris, musée de la Musique
Portrait de Joseph-Jérôme, comte Siméon 1842 73,5 × 57,5 cm Paris, Cour des Comptes
Portrait de Gaspard Monge, comte de Péluse, mathématicien 1842 64 × 53 cm Versailles, musée national du château
Herminie chez les bergers 132 × 100 cm Narbonne, musée d'art et d'histoire
Étude pour Napoléon sur son lit de mort 16,3 × 23 cm Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et de Bois-Préau
Napoléon sur son lit de mort, une heure avant son ensevelissement 1843 110 × 210 cm Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et de Bois-Préau
L'Ouverture du cercueil d'Henri IV à Saint-Denis en 1793 1844 38 × 46 cm Pau, musée national du château
Pietà 1851 345 × 210 cm Bordeaux, musée des Beaux-Arts
Le Comte Marchand, premier valet de chambre de Napoléon 74 × 60,5 cm Rueil-Malmaison, château de Malmaison et de Bois-Préau
Antoine, duc d'Aumont, maréchal de France 73 × 57 cm Versailles, musée national du château
Portrait du roi de Rome enfant 32,4 × 24,8 cm Collection particulière

Œuvres non datéesModifier

Dessins, aquarelles et lithographiesModifier

  • 1820 : L'Arrivée en France de Napoléon, lithographie, 42 × 57 cm, épreuve sur vélin, publiée par Motte.
  • 1821 : Vers une Bonne Mère, lithographie, 19,5 × 12,6 cm, frontispice, publiée par Chaumerot, Libraire à Paris, Fds: Elisha Whittelsey, Metropolitan Museum of Art, New York, États-Unis.
  • 1822 : La Henriade, ornée de dessins lithographiques d'Horace Vernet, avec des portraits de Jean-Baptist Mauzaisse, Paris, in folio de 31 feuilles, soit 85 planches, publiée par Delpech chez P. Dupont, rue de Grenelle Saint-Honoré, hôtel des Fermes et chez E. Dubois au no 58 rue Saint-Guillaume à Paris.
  • 1824 : Portrait équestre de Henri IV, gravure sur acier, 21 × 13,5 cm, Pau, musée du château de Pau.
  • 1825 : Sacre de Charles X : grand officier de la Couronne, dessin, 67,4 × 47 cm , plume, mine de plomb, encre grise, lavis brun et rehaut de blanc, folio 25 cartonné à dos et coins de peau rouge, ornements par Hittorf et Lecomte, Paris, département des arts graphiques du musée du Louvre.
  • 1825 : Sacre de Charles X un officier de la maison de roi, dessin dans l'album du sacre, 66,3 × 46,6 cm, plume, encre grise, mine de plomb, lavis brun et rehaut de blanc, folio 24 cartonné et coins de peau rouge, ornements par Hittorf et Lecomte, Paris, département des arts graphiques du musée du Louvre.
  • vers 1825 : Henri IV, lithographie, 29,9 × 22,5 cm, Pau, musée du château de Pau.
  • vers 1825 : Henri IV, lithographie, 36,2 × 27,1 cm, provient de La Henriade, Paris, éd; Dubois, 1825. Pau, musée du château de Pau.
  • 1826 : Portrait de Madame Mauzaisse mère, 7 × 5,3 cm[Où ?].
  • 1827 : Contemporains étrangers de 1790 à 1826, par Mauzaisse et Henri Grévedon réalisant chacun cinq portraits de personnalités contemporaines. Selim II-Gal Foy, d'après un dessin d'Horace Vernet, Ode au général par Casimir Delavigne.
  • vers 1830 : Portrait de SARM le duc d'Orléans, 34 × 26 cm, musée des Beaux-Arts de San Francisco.
  • vers 1830 : Le Roi Louis-Philippe (1773-1850) en famille à gauche, dessin ovale, crayon noir, 22 × 18 cm, Chantilly, musée Condé.
  • 1837 : Académie de femme debout de trois quart à droite, crayon noir, estompe, ancienne collection de la princesse Louis de Croÿ-Dulmen, acquis 1930, Paris, département des arts graphiques du musée du Louvre.
  • 1839 : Allégorie de l'Histoire de Louis-Philippe, château de Versailles.
  • 1843 : Napoléon, localisation inconnue.
  • 1846 : Napoléon à ses derniers moments, croquis, localisation inconnue.
  • vers 1848 : Mort d'Henri IV, localisation inconnue.
  • non daté :

SalonsModifier

  • 1808 : Salon des artistes français à Paris.
  • 1812, Salon des artistes français : Arabe pleurant son coursier mort dans le désert (médaille d'or) ; Portrait de Muneret.
  • 1822, Salon des artistes français : Portrait équestre d'Henry IV (modèle conservé à Pau) ; Le Temps montrant les ruines… ; Henri IV, lithographie ; Les Grisailles du vestibule de la galerie d'Apollon ; Le Temps montrant les ruines…, peinture pour le palais du Louvre[2].
  • 1824 : Salon des artistes français : Portrait équestre d'Henry IV, modèle de Pau, gravure sur acier ; Martyre de saint Étienne.
  • 1831 : Bataille de Valmy.
  • 1833 : Les Grisailles du vestibule de la galerie d'Apollon (Les Sciences, Les Arts, Le Commerce, La Guerre) ; Napoléon couronné par le Temps, écrit le Code Civil ; Le Temps montrant les ruines….
  • 1837 : Bataille de Fleurus.
  • 1839 : Allégorie de l'Histoire de Louis-Philippe.
  • 1843 : Napoléon sur son lit de mort.

Récompenses et distinctionsModifier

  • 1812 : médaille d'or de première classe pour Arabe pleurant son coursier mort dans le désert.
  • 1823 : chevalier de la Légion d'honneur.

Notes et référencesModifier

  1. Une plaque rappelle ce fait.
  2. Fiche no 37, base Joconde du ministère de la Culture.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Stendhal, Correspondance inédite, 1825.
  • Journal des Beaux-Arts, 1844.
  • Annuaire statistique des Artistes français, 1836.
  • Livret du Musée de Versailles[Lequel ?].
  • Catalogue des peintures du Louvre-I, École française, Paris, 1972, p. 30 et 254.
  • Catalogue sommaire, illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay École française III, Paris, 1986, p. 57.
  • Catalogue sommaire, illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay École française IV, Paris, 1986, p. 75-77.
  • Fondation Custodia, trois lettres autographes signées, 2-XI-1826, 11-V-1827 à Charles Motte et 8-X-1829 à M. Dumont, lettres Inv. no 2003-A.1158/1160.

Liens externesModifier