Ouvrir le menu principal

Jean-Baptiste Degreef

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Degreef.
Jean-Baptiste Degreef
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
AuderghemVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieu de travail

Jean-Baptiste Degreef, né le à Bruxelles et mort le à Auderghem (Bruxelles), est un artiste peintre belge.

"Les dunes et huïtrière près d'Ostende" (ca. 1880)"

Sommaire

LiminaireModifier

Jean-Baptiste Degreef est par excellence le paysagiste d'Auderghem. Grâce à ses toiles l'image de la commune bruxelloise de ce temps-là fut conservée pour la postérité.

BiographieModifier

Jean-Baptiste Degreef débute comme peintre-décorateur. Il suit les cours à l'atelier libre L'Effort et ceux de Joseph van Severdonck et de Paul Lauters à l'Académie de Bruxelles. Il est l'ami de Guillaume Vogels.

Son art est influencé par l'impressionnisme. Il séjourne quelque temps aux Pays-Bas, sur les rives de l'Escaut et de la Meuse. Il s'attache aux aspects subtils et fugitifs de la lumière. Sa touche est franche et spontanée.

Il découvre le Rouge-Cloître dans les années 1870, en compagnie de son aîné Hippolyte Boulenger (1837-1874), fondateur de l'École de Tervueren. Il s'y installe en 1883 et y passe les onze ans dernières années de sa vie. Son talent fut prisé à l'époque, et ne lui permettait pas de subvenir convenablement aux besoins de sa famille. La force de son tempérament et la sensibilité de ses toiles influencèrent de jeunes artistes tels qu'Alfred Bastien (1873-1955) ou Joseph François (1875-1950). Il s’imprégna de la quiétude du site du Rouge-Cloître pour créer l’impressionnisme autochtone belge.

Il meurt le 19 décembre 1894 à l'ancienne abbaye du Rouge-Cloître, dans le bâtiment qui abrite aujourd'hui le Centre artistique.

Style et appartenanceModifier

Peintre réaliste de paysages et de vues urbaines, Degreef est également musicien.

Il relève de la seconde École de Tervueren et est à l'origine de l'École d'Auderghem.

ŒuvresModifier

Œuvres en possession de l'État et des musées d'Anvers, Bruxelles, Gand, Ostende (MBA), Saint-Josse-ten-Noode (Musée Charlier) et de Tervueren (Musée de l'École de Tervueren).

HonneursModifier

La commune a baptisé un square de son nom.

ExpositionsModifier

Le Centre du Rouge-Cloître a organisé des expositions sur l'artiste en 1973 et en 1994.