Ouvrir le menu principal

Nicolas Gauthier

écrivain et journaliste français
(Redirigé depuis Jean-Émile Néaumet)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gauthier.
Jean-Émile Néaumet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Pseudonyme
Nicolas GauthierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Écrivain, journaliste, militant politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Jean-Émile Néaumet (né en 1964), plus connu sous le pseudonyme de Nicolas Gauthier, est un militant politique, essayiste et journaliste français. Dans les années 2000, il fut notamment l'une des plumes de Jean-Marie Le Pen.

BiographieModifier

Né en 1964[1], Jean-Émile Néaumet obtient un CAP d'arts graphiques au lycée Corvisart. Il entre au quotidien Présent en 1984, avant de rejoindre Le Choc du mois, Minute, National-Hebdo[2]. Il écrit également dans la presse rap, RER[3]. En 1990, il fonde le mensuel Paris Scandale, en compagnie de l'écrivain A.D.G. et du cinéaste Michel Ricaud. La publication s'arrête au bout de deux numéros. Quelques mois plus tard, il est rédacteur en chef de Pas de panique à bord, mensuel fondé par le romancier et futur éditeur Philippe Randa. Il est ensuite rédacteur en chef-adjoint du mensuel Faim de siècle, dirigé par Jean-Charles de Castelbajac et vendu dans la rue par des SDF.

En 1995, proche de Samuel Maréchal, alors directeur du Front national de la jeunesse, il dirige Agir, organe mensuel de ce mouvement. Après la scission frontiste de 1998, durant laquelle il reste fidèle à Jean-Marie Le Pen, il consacre à ce dernier, en collaboration avec Yann Maréchal-Le Pen, un album intitulé Le Pen. En 2002, il est le principal rédacteur de la profession de foi de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle[2]. De 2008 à 2011, il dirige Flash, fondé avec Philippe Randa et Alain Soral. Il écrit depuis sur le site Boulevard Voltaire.

Depuis 2014, il est également chroniqueur dans l'émission Bistro Libertés, sur la web TV TV Libertés.

OuvragesModifier

  • Avec Philippe Randa, L'Affaire Mesrine, Paris, Fleuve noir, 1992 (notice BnF no FRBNF37598519).
  • Rosalie des Flandres, Paris, Fleuve noir, 1992 (notice BnF no FRBNF35538241).
  • Eric Clapton. Un gentleman guitariste, Monaco, Le Rocher, 1994 (notice BnF no FRBNF35738241).
  • Violette Morris. La gestapiste, Paris, Fleuve noir, 1994 (notice BnF no FRBNF35679372).
  • Les Grandes Enquêtes du commissaire Chenevier. De la Cagoule à l'affaire Dominici (préf. Philippe Bourdrel), Paris, Albin Michel, 1995 (notice BnF no FRBNF37619635).
  • Avec Philippe Randa, Mesrine l'indompté, Paris, Dualpha, 1997 (notice BnF no FRBNF37620276).
  • Un flic à la Belle époque. Anarchistes, assassins mondains et scandales politiques, Paris, Albin Michel, 1998 (notice BnF no FRBNF37620054).
  • Avec Arnaud Folch (préf. Patrick Verbeke), Déboires de stars, Paris, Dualpha, 2000 (notice BnF no FRBNF37758456).
  • Les Grands Excentriques, Grainville, City, 2008 (notice BnF no FRBNF41190251).
  • Avec Philippe Randa (préf. Éric Letty), Les Acteurs de la comédie politique, Paris, L'Æncre, 2012 (notice BnF no FRBNF43719793).
  • Avec Alain de Benoist, Survivre à la pensée unique ou L'Actualité en questions, Paris, Krisis, 2015 (notice BnF no FRBNF44467457).

RéférencesModifier

AnnexesModifier