Po Klong Garai (roi)

(Redirigé depuis Jaya Indravarman IV)
Jaya Indravarman IV
Image dans Infobox.
Fonction
Roi
Royaume de Champā
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion

Po Klong Garai ou Jaya Indravarman IV (1151-1192), est le roi du Royaume de Champā de la XIe dynastie Phan Rang - Tháp Chàm. Il règne de 1167 à 1190[1]


OrigineModifier

Jaya Indravarman est probablement le même personnage que le légendaire souverain dénommé Po Klong Garai de Phan Rang - Tháp Chàm. C'est un usurpateur, qui se qualifie lui-même de « Jaya Indravarman de Vatu », et déclare venir du « fameux lieu connu sous le nom de Gramapuravijaya  » et être « plein d'énergie de courage et de fierté...mais aussi versé dans tous les Chatras ».

RègneModifier

Devenu roi il envoie un tribut à la cour de l'empire de Chine et au Dai Viet. N'ayant pas réussi à acquérir des chevaux chinois pour mener une invasion il arme une flotte de vaisseaux[2].:77–79

Il mène ensuite l'invasion cham contre l' empire Khmer en 1177. Sa force navale remonte le Mékong et la rivière jusqu'au Tonle Sap et met à sac Angkor, tuant le roi Tribhuvanâditya-Varman[3].:120[4]:163–164,166

En 1190, le roi Khmer Jayavarman VII, le fils et successeur de Dharanindra Varman II, prend sa revanche sur le royaume du Champa. La capitale est prise par Vidyanandana et Jaya est déporté au Cambodge comme prisonnier. Le roi du Cambodge le libère ensuite car il tente de récupérer son trône en 1191. Toutefois, Vidyanandana le bat et le fait mettre à mort[2] .

Il meurt en 1192. Son nom est la transcription du Sanskrit « Jaya », victorieux; « Indra  » possesseur des gouttes de pluie du Sanskrit इन्दु (indou) une goutte et र (ra) possesseur; et Varman, le mot Sanskrit pour désigner un expert dans les arts martiaux. Indra est également un ancien dieu guerrier Hindou du ciel et de la pluie. Il est le principal dieu du texte religieux le Rigveda.

Notes et référencesModifier

  1. (en + de) Peter Truhart, Regents of Nations, Münich, K. G Saur, 1984-1988 (ISBN 359810491X), p. 1783, Art. « Vietnamː Champa  »
  2. a et b Maspero, G., 2002, The Champa Kingdom, Bangkok: White Lotus Co., Ltd., (ISBN 9747534991)
  3. Higham, C., 2001, The Civilization of Angkor, London: Weidenfeld & Nicolson, (ISBN 9781842125847)
  4. George Coedès (trans.Susan Brown Cowing), The Indianized States of Southeast Asia, University of Hawaii Press, (ISBN 978-0-8248-0368-1)