Jay Triano

Jay Triano
Image illustrative de l’article Jay Triano
Fiche d’identité
Nom complet Howard James Triano
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance (62 ans)
Tillsonburg, Canada
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 88 kg (194 lb)
Situation en club
Poste entraîneur
Carrière universitaire ou amateur
1977-1981 Simon Fraser University
Draft de la NBA
Année 1981
Position 179e
Franchise Lakers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
Saison Club
1985-1986Fenerbahçe Ülker
Sélection en équipe nationale **
1978-1988Drapeau : Canada Canada
Carrière d’entraîneur
1988-1995
1992-1993
1994
1999-2004
2002-2008
2006
2008-2011
2012-2016
2016-2018
2012-2019
Simon Fraser University
Canada (assi.)
Canada -18 ans
Canada
Raptors de Toronto (assi.)
Géorgie
Raptors de Toronto
Trail Blazers de Portland (assi.)
Suns de Phoenix
Canada

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Jay Triano, né le , à Tillsonburg, dans l'Ontario, est un joueur et entraineur canadien de basket-ball. Il évolue durant sa carrière au poste d'ailier.

BiographieModifier

En , il se fait remarquer par une interprétation habile du règlement NBA sur le goaltending, qui n'est valable que quand le chronomètre tourne. Il profite de cette subtilité méconnue alors qu'il reste moins d'une seconde à jouer pour demander au joueur effectuant la remise en jeu de tirer directement vers le panier de façon qu'un attaquant, Tyson Chandler, puisse dunker en récupérant la balle au-dessus du cercle. Selon Triano, « on ne peut pas faire de goaltending tant que la balle n’est pas en jeu. J’ai donc dit aux joueurs de shooter et que Tyson devait la toucher quand elle descend ou faire une claquette. (...) Quand ils font leur réunion et séminaire avec les coaches, j’avais demandé aux arbitres. C’était il y a 15 ans, quand j’étais à Toronto, et ils ont été obligés de regarder les règles. J’avais gardé ça secret, mais ce n’est plus un secret désormais[1]. »

Notes et référencesModifier

  1. Jonathan Demay, « Le coach des Suns a profité d’une règle oubliée pour piéger les Grizzlies », basketusa.com, (consulté le 27 décembre 2017)

Liens externesModifier