Javier Otxoa

coureur cycliste espagnol

Javier Otxoa Palacios, né le à Barakaldo et mort le à Alhaurín de la Torre, est un coureur cycliste espagnol.

Javier Otxoa
Javier Otxoa txirrindularia.jpg
Javier Otxoa en 2009
Informations
Nom de naissance
Javier Otxoa PalaciosVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Décès
Nationalité
Équipes professionnelles
1997-2001Kelme
Principales victoires
1 étape du Tour de France
Médaille d'or, Jeux paralympiques Champion paralympique de contre-la-montre CP3 2004 et 2008

BiographieModifier

Il devient professionnel en 1997 et le reste jusqu'en 2001. Il y remporte 3 victoires. Il a remporté son plus grand succès en l'an 2000, sur les routes du Tour de France. Sur les hauteurs d'Hautacam, alors qu'il est échappé en solitaire depuis 160 km, il parvient à résister de justesse au retour de Lance Armstrong.

En février 2001, une voiture le renverse, ainsi que son frère jumeau Ricardo, durant un entraînement. Ricardo est tué tandis que Javier survit avec de graves séquelles. Il souffre de multiples fractures, 800 points de suture, il perd un demi-poumon et le nerf sciatique de la jambe gauche et passe 65 jours dans le coma en état de mort cérébrale[1]. Il doit réapprendre à parler, à marcher, à lire, puis il reprend le cyclisme.

En 2004, durant les Jeux paralympiques d'Athènes, il gagne une médaille d'or et une d'argent. Il continue ensuite sa carrière avec succès chez les paralympiques, remportant deux autres médailles aux Jeux paralympiques de 2008 à Pékin[2].

Il a également créé une fondation pour la recherche sur l'amélioration de la vie des personnes atteintes de lésions cérébrales comme lui.

Le , à Alhaurín de la Torre, il meurt des suites d'une longue maladie à 43 ans[2].

Depuis 2019, le Circuit de Getxo s'appelle "Memorial Hermanos Otxoa" en son honneur et celui de son frère.

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

2 participations

Tour d'ItalieModifier

1 participation

Notes et référencesModifier

  1. Imanol Corcostegui, « Le destin tragique de Javier Otxoa, le Loup de Barakaldo », sur lequipe.fr, (consulté le 29 mars 2020).
  2. a et b (es) Sergio R. Viñas, « Muere Javier Otxoa, ganador en Hautacam y medallista paralímpico », sur elmundo.es, (consulté le 29 mars 2020).

Liens externesModifier