Ouvrir le menu principal

Jardin botanique de Bom Sucesso

Jardin botanique de Bom Sucesso à Sao Tomé-et-Principe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bom Sucesso.

Jardin botanique de Bom Sucesso
Image illustrative de l’article Jardin botanique de Bom Sucesso
Entrée du jardin.
Géographie
Pays Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe
Subdivision administrative District de Mé-Zóchi
Localisation
Coordonnées 0° 17′ 20″ nord, 6° 36′ 44″ est

Géolocalisation sur la carte : Sao Tomé-et-Principe

(Voir situation sur carte : Sao Tomé-et-Principe)
Jardin botanique de Bom Sucesso

Le jardin botanique de Bom Sucesso (en portugais Jardim Botânico do Bom Sucesso) est le principal jardin botanique de Sao Tomé-et-Principe. Doté de quelques infrastructures, c'est un haut lieu du tourisme et le point de départ de la plupart des randonnées de montagne sur l'île.

Sommaire

LocalisationModifier

 
Localisation.

Il est situé à une altitude de 1 153 m au centre-nord de l'île de São Tomé, dans le district de Mé-Zóchi, à proximité de l'entrée du parc naturel Obô, de la cascade de São Nicolau, du lac de cratère Amélia (Lagoa Amélia) et de la roça Monte Café. Le site constitue aussi une étape pour l'ascension du point culminant de l'île, le pico de São Tomé (2 024 m[1].

HistoireModifier

De même que l'herbier national, le jardin botanique a été créé dans le cadre d'un projet ECOFAC (Écosystèmes forestiers d'Afrique centrale), un programme financé par l'Union européenne. La collecte et l'identification des espèces végétales de l'archipel a commencé dès 1994, mais devient plus systématique dans les années 2000, notamment avec la création du parc naturel Obô en 2006, puis différents partenariats, avec le Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM), l'Association Monte Pico (AMP[2] ou l'université de Coimbra[3].

AménagementModifier

FréquentationModifier

Depuis 2006 un registre des visites a été mis en place à la réception du jardin. C'est ainsi qu'entre janvier et octobre 2007 (10 mois), on a dénombré 1 018 visiteurs, dont 381 groupes. Les Portugais étaient les plus nombreux (33%), suivis par les Santoméens (25%) et les Français (13 %)[4].

Flore tropicaleModifier

En 2007 la liste des plantes cultivées au jardin botanique comptait 574 espèces, l'herbier en réunissait 2 383[5].

Flore endémique de São ToméModifier

De nombreuses espèces endémiques sont cultivées dans le jardin, comme en témoigne cette liste établie en 2007. Elle n'inclut pas les orchidées, traitées à part. Elle est également en constante évolution, certaines espèces ayant disparu et parfois été réintroduites[6] :

Ombrières à orchidéesModifier

Les orchidées sont nombreuses dans l'archipel, où l'on a dénombré 129 taxons, dont 101 présents sur l'île de Sao Tomé. Les trois-quarts d'entre elles sont épiphytes, plus difficiles à observer dans la nature que les variétés terrestres[7].

La plupart des espèces sont présentes dans l'herbier ou le jardin botanique, qui a aménagé une ombrière pour celles de São Tomé et une autre pour celles de Principe[8]

Notes et référencesModifier

  1. Rapport intermédiaire d'activité 2007, p. 12-15.
  2. Rapport intermédiaire d'activité 2007, p. 3.
  3. « Herbier national : référence pour la connaissance et la conservation de la diversité végétale de São Tomé et Príncipe », Université de Coimbra [1]
  4. Rapport intermédiaire d'activité 2007, p. 16.
  5. Rapport intermédiaire d'activité 2007, p. 26.
  6. Rapport intermédiaire d'activité 2007, p. 28-35.
  7. T. Stévart, F. de Oliveira, Guide des orchidées de São Tomé et Príncipe, São Tomé, 2000, p. 9-12, [lire en ligne]
  8. Rapport intermédiaire d'activité 2007, p. 28.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier