Jany Holt

actrice française
Jany Holt
Description de cette image, également commentée ci-après
Jany holt en première page du magazine Femmes françaises en avril 1950.
Nom de naissance Ecaterina Ruxandra Vladescu-Olt
Naissance
Bucarest (Roumanie)
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 96 ans)
Neuilly-sur-Seine (France)
Profession Actrice

Jany Holt, de son vrai nom Ecaterina Ruxandra Vladescu-Olt, est une actrice française d'origine roumaine, née le à Bucarest (Roumanie) et morte le à l'hôpital de Neuilly-sur-Seine.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Fille d'un avocat et petite-fille d'un pope, Jany Holt est élevée au couvent des Dames de Sion où elle parle couramment le français, langue également pratiquée dans sa famille. À l'âge de 15 ans[1], elle vient à Paris passer sa seconde partie du bac qu'elle obtient.

Carrière artistiqueModifier

Jany Holt suit les cours de Charles Dullin[1], son premier rôle d'élève est celui de Poil de carotte, en raison de sa chevelure rousse et de ses taches de rousseur.

Sa carrière commence par de la figuration, avant d'obtenir un rôle au théâtre, en 1935, au côté de Renée Falconetti (1892-1946) dans La Créature[1]. Son plus grand rôle est dans Les Anges du Péché[1].

Apres la Seconde Guerre mondiale, elle doit se contenter de rôles mineurs[1].

Seconde Guerre mondialeModifier

Jany Holt fait partie du réseau de Résistance Mithridate avec notamment Denyse Clairouin, ce qui lui vaut l'obtention de la Croix de guerre avec palmes[1].

Vie privéeModifier

Jany Holt épouse civilement Marcel Dalio en 1936, après que ses parents ont demandé la conversion de celui-ci au catholicisme qu'il refusa[1], et en divorce en 1939[2]. Au sujet de ce mariage elle déclare : « Nous serions peut-être encore ensemble s'il ne m'avait pas un jour demandé de lui dire la vérité. On ne doit jamais demander la vérité à une femme... »[3]

En 1940, elle épouse en secondes noces l'écrivain Jacques Porel[4], fils de la comédienne Réjane.

Jany Holt a longtemps vécu dans le remorqueur « La Garonne » sur la Seine en amont du pont de Puteaux avec ses chats (Microche, puis Képi)[5].

DistinctionModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

BibliographieModifier

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Éditions cinéma, Mormoiron, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7)
  • Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Paris, Flammarion, 2000, p. 299-302

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g (en) « Obituary: Jany Holt », sur the Guardian, (consulté le )
  2. Télé 7 Jours no 1005, semaine du 1er au 7 septembre 1979, pages 84 et 85, article de Colette de Portefaix "Divorcés en 1937, Jany Holt et Dalio vont se remarier en novembre"
  3. Télé 7 jours no 681, semaine du 12 au 18 mai 1973, page 25, article de Jacques Parrot : "Jany Holt : -Si vous avez besoin d'un psychanalyste, faites du théâtre !"
  4. Jacques Porel sur data.bnf.fr
  5. France illustration, le monde illustré, De sa péniche Jany Holt aperçoit celle de Jean Marais, (lire en ligne)
  6. Rabette, « Spectacle de Paris », Paris-soir,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier