Ouvrir le menu principal

Jane Philpott

Femme politique canadienne

Jane Philpott
Illustration.
Jane Philpott en septembre 2013.
Fonctions
Présidente du Conseil du Trésor du Canada

(1 mois et 18 jours)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement 29e conseil des ministres
Prédécesseur Scott Brison
Successeur Joyce Murray
Ministre fédérale des Services aux Autochtones

(1 an, 4 mois et 17 jours)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement 29e conseil des ministres
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Seamus O'Regan
Ministre fédérale de la Santé

(1 an, 9 mois et 24 jours)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement 29e conseil des ministres
Prédécesseur Rona Ambrose
Successeur Ginette Petitpas Taylor
Députée à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(3 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 19 octobre 2015
Circonscription Markham—Stouffville
Législature 42e
Groupe politique Libéral (2015-2019)
Indépendant (depuis 2019)
Prédécesseur Circonscription créée
Biographie
Nom de naissance Jane Little
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Toronto (Ontario, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Canada
Conjoint Pep Philpott
Diplômée de Université de Western Ontario
Université de Toronto
Université d'Ottawa
Profession Médecin

Jane Philpott, née Little le à Toronto, est une femme politique canadienne.

Élue à la Chambre des communes pour la circonscription de Markham—Stouffville lors des élections fédérales de 2015 sous la bannière du Parti libéral du Canada, elle occupe plusieurs fonctions dans le cabinet du Premier ministre Justin Trudeau de 2015 à 2019.

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

Philpott grandit à Winnipeg (Manitoba), Princeton (New Jersey) et Cambridge (Ontario). Elle est diplômée de l'Université de Western Ontario, de l'Université de Toronto et de l'Université d'Ottawa.

Engagement politiqueModifier

Médecin de profession, elle est ministre de la Santé (2015-2017), ministre des Services aux Autochtones (2017-2019) puis présidente du Conseil du Trésor (2019) dans le 29e conseil des ministres.

Elle démissionne de ses fonctions gouvernementales expliquant ne plus avoir confiance en Justin Trudeau, à la suite de pressions que celui-ci et son entourage auraient exercé contre la ministre de la Justice et procureure générale, Jody Wilson-Raybould, pour la forcer à intervenir en faveur d'un grand groupe impliqué dans des affaires de corruption[1]. Les faits deviennent rapidement l'affaire SNC-Lavalin.

Après un court intérim de Carla Qualtrough, Joyce Murray succède à Philpott comme nouvelle présidente du Conseil du Trésor. Le , Philpott et Wilson-Raybould sont exclues du caucus libéral au Parlement. Elles annoncent par la suite qu'elles se représenteront en tant qu'indépendantes lors des élections fédérales de 2019.

Notes et référencesModifier