Ouvrir le menu principal

Jan van der Heyden

peintre néerlandais
Jan van der Heyden
Jan van der Heiden.jpg
Son portrait par Jacobus Buys
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Gorinchem (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Peintre, ingénieur, pompier, fabricant d'instrumentsVoir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Lieu de travail
Enfant
Jan van der Heyden (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jan van der Heyden (Gorinchem Amsterdam ) est un peintre baroque hollandais, également dessinateur, graphiste, mennonite et un inventeur qui a grandement contribué, en son temps, à lutter contre les incendies.

BiographieModifier

Comme inventeur

Il perfectionna le tuyau à incendie en 1672 avec l’aide de son frère Nicolas, un ingénieur en hydraulique. Il modifie la conception des véhicules chargés de lutter contre le feu, réorganise en 1685 les brigades des volontaires du feu et écrit et illustre le premier manuel de lutte contre les incendies (Brandspuiten-boek). Un projet très élaboré d’éclairage des rues d’Amsterdam (de 1669 jusqu’en 1840) est conçu et mis en place par Van der Heyden. Ce sera un modèle pour de nombreuses autres villes.

Comme peintre

Il est spécialiste d'un genre nouveau, le paysage urbain, et mit son talent de dessinateur industriel au service des vues architecturales, réelles ou imaginaires qu'il peignit. Il prenait en compte, les moindres détails[1]. Il dépeint une cité calme, prospère, propre, délaissant volontairement tout ce qui pourrait nuire à cette harmonie[2]. Son souci du détail va jusqu'à une forme d'hyperréalisme . Nulle sécheresse pourtant dans cette extrême précision, grâce au jeu subtil de la lumière[3].

ŒuvresModifier


RéférencesModifier

  1. Erika Langmuir, National Gallery : Le Guide, Flammarion, , 335 p. (ISBN 2-08-012451-X), p. 204
  2. a et b « Adjugé », L’Objet d’Art, no 317,‎ , p. 19
  3. Jean-François Lasnier, « Expositions Pays-Bas-Russie », Connaissance des Arts, no 647,‎ , p. 48
  4. Westerkerk, Londres
  5. Düsseldorf, Sotheby's 1997
  6. Nouvel H. de Ville, Louvre
  7. Dam square, Historisches Museum d'Amsterdam
  8. Henrengracht, Louvre
  9. François Daulte, La Collection Bentinck-Thyssen aux Musées de l’Etat du Grand-Duché de Luxembourg, Bibliothèque des Arts, Lausanne, , p. 44
  10. Oudezijds Voorburgwal, Mauritshuis

Liens externesModifier