Ouvrir le menu principal
Jan Hendriks
Nom de naissance Heinz Joachim Hinz
Naissance
Berlin
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 63 ans)
Berlin
Profession Acteur
Films notables Sündige Grenze
Le Héros et le soldat
Séries notables Le Renard

Heinz Joachim Hinz, connu sous le nom de scène Jan Hendriks (né le à Berlin, mort probablement le dans la même ville) est un acteur allemand.

Sommaire

BiographieModifier

Jan Hendriks prend des cours de théâtre au Théâtre Hebbel (de) à la fin des années 1940. Il est ensuite engagé au Schlosspark Theater sous la direction de Boleslaw Barlog et obtient des premiers rôles ailleurs à Berlin ainsi qu'à Munich et Hambourg. Robert A. Stemmle l'engage pour son premier film en 1951, Sündige Grenze. Hendriks remporte le Deutscher Filmpreis du meilleur espoir masculin.

En 1953, il fait une peine de prison pour un accident sous l'emprise de l'alcool. Il reprend sa carrière ausitôt. Il aura une cinquantaine de rôles majeurs au cinéma et à la télévision jusqu'au milieu des années 1980. En 1959, il est condamné à une amende selon le paragraphe 175[1]. En 1963, il passe plusieurs mois dans le coma après un accident de moto et s'en sort sans séquelles.

Dans les années 1960, il participe à plusieurs adaptations (de) de romans d'Edgar Wallace. À la fin de la décennie, il délaisse le cinéma et joue pour la télévision, tout en faisant des tournées théâtrales. De 1977 à 1986, il est l'assistant Brenner dans la série policière Le Renard.

Le 17 décembre 1991, après un appel du voisinage la police retrouve Jan Hendriks mort depuis plusieurs jours, seul dans son appartement. Les journaux à scandale disent alors qu'il est mort du sida. En fait, l'acteur souffrait du diabète. Après des mois d'isolement, il est mort de faim. Alors que ces mêmes journaux croient qu'il vivait dans l'indigence, son compte en banque a au moins six chiffres.

FilmographieModifier

Cinéma
Télévision
Séries télévisées

Notes et référencesModifier

  1. Elmar Kraushaar: Der homosexuelle Mann, taz.de, 4. September 2012

Source de la traductionModifier

Liens externesModifier