Jamie Cullum

chanteur et pianiste de pop-jazz britannique
Jamie Cullum
Description de cette image, également commentée ci-après
Jamie Cullum à Londres en 2018.
Informations générales
Naissance (42 ans)
Rochford
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Jazz, power pop, blue-eyed soul
Instruments Piano, guitare, guitare basse, batterie
Années actives De 1999 à aujourd'hui
Labels UCJ, Candid, Decca, Verve
Site officiel www.jamiecullum.com

Jamie Cullum, né le à Rochford, est un auteur-compositeur, pianiste et chanteur de jazz britannique.

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

Jamie Cullum est né à Rochford, dans le comté d'Essex et a grandi à Hullavington (en), dans le Wiltshire[1]. Sa mère, Yvonne[2], était une secrétaire d'origine anglo-birmane, dont la famille a déménagé dans le nord de l'Angleterre après l'indépendance de la Birmanie. Son père, John Cullum, travaillait dans la finance. Le grand-père paternel de Jamie Cullum était un officier de l'armée de terre britannique tandis que sa grand-mère paternelle était une réfugiée juive originaire de Prusse qui chantait dans de nombreux cabarets, à Berlin.

Issu d'une famille de mélomanes pratiquants, Jamie Cullum s'initie très jeune (vers 12 ans) à la guitare[3] puis au piano et au chant[4].

Jamie Cullum a étudié à la Grittleton House School ainsi qu'à la Sheldon School de Chippenham. Il a enchaîné ensuite avec des études en littérature anglaise et cinématographique à l'université de Reading, où il a été diplômé avec les honneurs de la première classe.

Il est cinéphile et bibliophile[5].

CarrièreModifier

En 1999, il sort son premier album Heard It All Before.

Universal le remarque et lui fait signer un contrat à un million de livres sterling, un record pour un artiste de jazz[6].

En 2003, son troisième album, Twentysomething, est produit par une grande major du disque, Verve[7]. Son frère, Ben Cullum, participe pour la composition des titres These Are the Days et It's About Time[7].

En 2004, il participe à la bande originale du film Bridget Jones : L'Âge de raison en reprenant la chanson Everlasting Love de Robert Knight[3].

En 2005, il est nommé aux Grammy Awards et sort son album Catching Tales[8].

En 2008, il signe la ballade Gran Torino, composée spécialement pour le film homonyme de Clint Eastwood[9]. Il qualifie l'écriture de cette chanson comme l' un des plus beaux moments de sa vie professionnelle[10]. La même année, il apparait sur l'album Music Hole de Camille[11], dont il reprend occasionnellement le titre Ta Douleur sur scène.

En 2009, il sort son cinquième album, The Pursuit[12]. Cette même année, il chante pour la première fois au prestigieux Carnegie Hall de New York[10].

 
Jamie Cullum sur le tapis rouge lors de la cérémonie des Goya Awards 2020, à Malaga

Au printemps 2010, il se produit deux soirées à l' Olympia[13].

Depuis avril 2010, il présente une émission de jazz tous les mardis à 19h sur BBC Radio 2[14], programme radio consacré au jazz le plus écouté dans en Europe[15].

En 2011, à l'occasion de la cérémonie du Ballon d'or du , Jamie Cullum reprend la chanson de Rihanna, Don't Stop the Music[16]. La même année, lors de la cérémonie d'ouverture du 64e Festival de Cannes, il interprète Empire State of Mind, chanson à l'origine chantée par Alicia Keys[17].

En 2013 il sort son sixième album, Momentum (en).

En 2014, il sort son septième album, Interlude (en).

En 2016, à l'occasion de la Journée internationale du jazz, Jamie Cullum participe au concert organisé à la Maison Blanche durant la présidence de Barack Obama. Le concert est diffusé sur ABC[15],[18].

En 2017, il sort un single intitulé Work of Art, repris dans une publicité pour McArthurGlen[19].

En 2018, il sort une compilation de 12 reprises dans un album intitulé the Song Society Playlist.

Pour l' album Taller (2019), il écrit, pour la première fois, les paroles avant la musique, ce qui en fait un album plus personnel[15].

En 2020, Jamie Cullum joue lors de la cérémonie de remise des prix Goya, récompenses cinématographiques espagnoles[20].

Vie privéeModifier

Le , Jamie Cullum se marie avec le mannequin anglais Sophie Dahl, petite-fille de l'écrivain Roald Dahl, lors d'une cérémonie privée dans l'Abbaye de Westminster[21]. En , le couple déclare attendre un enfant[22]. Le naît leur fille, Lyra[23]. Le , le couple annonce sur twitter la naissance de sa deuxième fille, Margot[24].

Ses influences, son style musicalModifier

 
Jamie Cullum en concert au festival de jazz d'Oslo, 2017

Durant sa jeunesse, Jamie Cullum grandit au son du rock (Nirvana), du hip-hop et de l'électro[5]. Il découvre le jazz, avec son frère grâce à l'album Head Hunters d'Herbie Hancock. Passionné de jazz et de big band, il est fortement influencé par les pianistes et compositeurs de jazz que sont Thelonious Monk, Oscar Peterson. mais aussi Harry Connick Jr.[15]. Il s'impose très vite dans le milieu du jazz[6] notamment sur la scène jazz londonienne[25]. Le jazz est "sa plus grande influence musicale"[6] et lui assure un succès mondial[4]. Mais son approche musicale est très éclectique[13],[15]. Il reste à l'affût de tous les styles musicaux: pop, soul, grunge, blues, rock, funk, java[6],[5]. Il introduit diverses influences dans ses albums: Twentysomething est un mélange de jazz- pop agrémenté de funk et de bossa-nova[7], Catching Tales est qualifié par la presse d'album jazz-pop[10].

Ses collaborations sont la marque de cette passion pour les musiques les plus diverses: Il collabore avec le groupe américain Deltron 3030[26], joue sur l'album Music Hole[11] de Camille, sur celui du chanteur britannique Labrinth en 2014[27]. Il enregistre une chanson avec le groupe de hip-hop anglais Rizzle Kicks[28],[29]. Il fait un duo avec Sophie Maurin[30],[31], Robbie Williams[32].

DiscographieModifier

Albums studioModifier

CompilationsModifier

SinglesModifier

Sur Pointless Nostalgic (2002) :

  • High & Dry

Sur Twentysomething (2003) :

Sur Catching Tales (2005) :

  • Get Your Way
  • Mind Trick
  • Photograph

Sur The Pursuit (2009) :

  • I'm All Over It Now
  • Don't Stop The Music
  • Wheels
  • Love Ain't Gonna Let You Down

Sur Momentum (2013) :

  • Everything You Didn't Do

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Biographie officiel de Jamie Cullum », sur JamieCullum.com (consulté le ).
  2. (en) « Matching hair, identical smiles, same eyes. To celebrate this Mother's Day we present Mother and Son Day », sur Dailymail.co.uk, (consulté le ).
  3. a et b Jazz Radio, « Jazz Radio », sur Jazz Radio, (consulté le )
  4. a et b « Jamie Cullum - Toute sa biographie avec Chérie FM », sur Chérie FM.fr (consulté le )
  5. a b et c « Jamie Cullum, crooner cinéphile, sort "The Pursuit" », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. a b c et d « Jamie Cullum - Universal Music France », sur www.universalmusic.fr (consulté le )
  7. a b et c « Disque de Crossover-Jazz : Twentysomething », sur www.planete-jazz.com (consulté le )
  8. (en) « Jamie Cullum », sur GRAMMY.com, (consulté le )
  9. « Jamie Cullum - Gran Torino (Theme tune from the Gran Torino movie directed by Clint Eastwood) » (consulté le )
  10. a b et c « Jamie Cullum : la pression? Quelle pression? », sur La Presse, (consulté le )
  11. a et b https://www.lesinrocks.com/2007/12/14/musique/camille-parle-de-son-nouvel-album-1158098/
  12. « Jamie Cullum - The Pursuit » (consulté le )
  13. a et b « Jamie Cullum », sur LEFIGARO (consulté le )
  14. (en) « BBC Radio 2 - Jamie Cullum », sur bbc.co.uk (consulté le ).
  15. a b c d et e « Jamie Cullum | Jazz in Marciac », sur www.jazzinmarciac.com (consulté le )
  16. « PHOTOS - Jamie Cullum a assuré l'entracte musical lors de la cérémonie de remise du Ballon d'or », sur www.purepeople.com (consulté le )
  17. « PHOTOS - Jamie Cullum revisite New York New York et Empire State of Mind et fait danser Mélanie Laurent et Uma Thurman lors de la cérémonie d'ouverture du festival de Ca », sur www.purepeople.com (consulté le )
  18. « Obama s’offre une soirée avec les stars du jazz à la Maison Blanche », sur Europe 1 (consulté le )
  19. (en) « Musique de la pub McArthurGlen Designer Outlets 2017 », sur la Réclame (consulté le )
  20. « Jamie Cullum interpreta el In Memoriam de la gala de los Goya 2020 » Premios Goya 2021 », sur www.premiosgoya.com (consulté le )
  21. (en) Monique Jessen, « Jamie Cullum and Sophie Dahl Marry in England », sur People.com, (consulté le ).
  22. (en) « 'Delighted' Sophie Dahl and Jamie Cullum expecting their first child », sur Dailymail.co.uk, (consulté le ).
  23. (en) Jody Thompson, « A Dahl-ing baby girl called Lyra for Sophie and Jamie », sur Dailymail.co.uk, (consulté le ).
  24. (en) Sarah Fitzmaurice, « 'We are completely thrilled!' Sophie Dahl and Jamie Cullum welcome second daughter Margot », sur Dailymail.co.uk, (consulté le ).
  25. (en) « Jamie Cullum: ‘I channel a lot of emotional intensity into my music' », sur the Guardian, (consulté le )
  26. « Deltron 3030 - Do You Remember ft. Jamie Cullum - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le )
  27. (en-GB) Lewis Corner, « Labrinth returns! What can we expect? », sur Digital Spy, (consulté le )
  28. « Rizzle Kicks - The Reason I Live ft. Jamie Cullum » (consulté le )
  29. (en-US) « Rizzle Kicks are recording a song with Jamie Cullum • Popjustice », sur Popjustice, (consulté le )
  30. « Biographie Sophie Maurin, âge et discographie | Culture TV5MONDE », sur TV5MONDE Culture (consulté le )
  31. « Jamie Cullum et Sophie Maurin, le duo de charme - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le )
  32. « Robbie Williams with Jamie Cullum - Have Yourself A Merry Little Christmas » (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :