Ouvrir le menu principal

James Vibert

sculpteur suisse
James Vibert
Hodler Vibert 1907.jpg
Ferdinand Hodler, Portrait de James Vibert (1907), Institut d'art de Chicago.
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Mouvement

James Vibert, né le 15 août 1872 à Carouge, et mort le 2 mai 1942 à Plan-les-Ouates, est un sculpteur suisse.

BiographieModifier

James Vibert est d'abord formé comme ferronnier à l'école des arts industriels de Genève de 1885 à 1887 dirigée par Jules Salmson, puis est diplômé en modelage et en dessin à Lyon. Il revient à Genève en 1889, puis s'installe à Paris en 1892, où il côtoie les poètes symbolistes. Il travaille ensuite comme praticien dans l'atelier d'Auguste Rodin de 1894 à 1898, où il approfondit son lien au symbolisme, dont il est le principal représentant en Suisse[1].

À son retour en Suisse en 1903, Vibert devient professeur à l'École des beaux-arts de Genève, où il restera jusqu'en 1935. Il est membre de la commission fédérale des beaux-arts de 1906 à 1908, puis de 1923 à 1926. En 1914, il réalise sur commande une sculpture monumentale pour le Palais fédéral à Berne, le Serment des trois Suisses (de).

Franc-maçon, il est membre de la Grande Loge suisse Alpina[2].

Ferdinand Hodler a réalisé deux portraits de James Vibert, en 1907 et en 1915.

Notes et référencesModifier

  1. Alexandra Molano Ugnivenko, « Vibert, James » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  2. James Vibert sur le site officiel de la loge « Les Amis fidèles ».

BibliographieModifier

  • Charles Baudouin, James Vibert, La Chaux-de-Fonds, Les nouveaux cahiers, 1943
  • Jean de Fontanes, La vie et l'œuvre de James Vibert, Statuaire suisse, Genève, P.-F. Perret-Gentil, 1942
  • Emilie Schaub-Koch, James Vibert : statuaire, Genève, Pro Arte, 1942

Liens externesModifier