James Hamilton (5e duc de Hamilton)

pair écossais, 5e duc de Hamilton

James Hamilton, 5e duc de Hamilton et 2e duc de Brandon KT FRS ( - ) est un pair écossais , fils de James Hamilton (4e duc de Hamilton).

James Hamilton
Image dans Infobox.
Fonction
Membre de la Chambre des lords
Titre de noblesse
Duc de Hamilton
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
BathVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Famille
Clan Hamilton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Elizabeth Gerard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Charles Hamilton (d)
Anne Hamilton
Susan Hamilton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Anne Cochrane (d)
Elizabeth Strangways (d) (depuis )
Anne Hamilton, Duchess of Hamilton (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
James Hamilton
Anne Hamilton (d)
Archibald Hamilton
Lord Spencer Hamilton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Membre de
Sport
Douglas hamiltonCoA.png
blason

BiographieModifier

Il fréquente le Winchester College de 1716 à 1717 et est inscrit à Christ Church, Oxford le où il est créé DCL le [1]. Il succède à son père comme duc de Hamilton en 1712. À la fondation du Foundling Hospital de Londres, Hamilton est l'un des premiers gouverneurs et son nom figure sur la Charte royale de l'organisation, octroyée en .

Le , il épousa Lady Anne Cochrane, fille du 4e comte de Dundonald, et ils eurent un enfant, James (1724-1758), futur 6e duc de Hamilton. Un mois plus tard, Anne mourut des suites de son accouchement. Hamilton épouse Elizabeth Strangways. Elle meurt sans enfant le . Il épouse ensuite Anne Spencer le et ils eurent trois enfants:

De 1724 à 1743, il est capitaine de la Royal Company of Archers.

Hamilton est décédé en 1743, à l'âge de 40 ans à Bath des suites d'un ictère et d'une paralysie. Sa veuve a épousé Richard Savage Nassau et a eu trois autres enfants.

RéférencesModifier

  1. Joseph Foster, Alumni Oxonienses 1715–1886, vol. II, E–K, Oxford, Parker & Co., (lire en ligne), p. 594

Liens externesModifier