James Cleverly

homme politique britannique

James Cleverly
Illustration.
Portrait officiel de James Cleverley en 2022.
Fonctions
Secrétaire d'État britannique aux Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement
En fonction depuis le
(4 mois et 30 jours)
Premier ministre Liz Truss
Rishi Sunak
Gouvernement Truss
Sunak
Prédécesseur Liz Truss
Député britannique
En fonction depuis le
(7 ans, 8 mois et 28 jours)
Élection 7 mai 2015
Réélection 8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription Braintree
Législature 56e, 57e et 58e
Groupe politique Conservateur
Prédécesseur Brooks Newmark
Secrétaire d'État à l'Éducation

(1 mois et 30 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Michelle Donelan
Successeur Kit Malthouse
Ministre d'État pour l'Europe et l'Amérique du Nord

(4 mois et 29 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Chris Heaton-Harris (Europe)
Successeur Graham Stuart (Europe)
Ministre d'État au Moyen-Orient et à l'Afrique du Nord

(1 an, 11 mois et 26 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Andrew Murrison
Successeur Amanda Milling (Moyen-Orient)
Tariq Ahmad (Afrique du Nord)
Ministre d'État au Développement international

(6 mois et 20 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Andrew Murrison
Successeur Poste aboli
Président du Parti conservateur

(6 mois et 20 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Prédécesseur Brandon Lewis
Successeur Amanda Milling
Ministre sans portefeuille

(6 mois et 20 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson I et II
Prédécesseur Brandon Lewis
Successeur Amanda Milling
Biographie
Nom de naissance James Spencer Cleverly
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Lewisham (Londres, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômé de Université de Thames Valley
Résidence Blackheath (Londres)

James Cleverly, né le à Lewisham (Londres), est un homme politique britannique, membre du Parti conservateur. Il est secrétaire d'État aux Affaires étrangères depuis .

BiographieModifier

James Cleverly naît à Lewisham, dans le sud-est de Londres, d'un père britannique (originaire du Wiltshire) et d'une mère de Sierra Leone. Il fait des études privées à la Riverston School et à la Colfe's School, toutes deux à Lee, à Londres. Après un bref passage dans l'armée britannique (qui est écourté à cause d'une blessure)[1], il obtient une licence en gestion de l'accueil (hospitality management) à l'université de Thames Valley[2].

Avant d'être élu, il travaille dans l'industrie des magazines et de l'édition web.

Service militaireModifier

Le , Cleverly est nommé sous-lieutenant (en probation) au sein de l'Artillerie royale de l'armée territoriale. En , sa commission est confirmée et il est nommé sous-lieutenant de fond. Il est promu lieutenant le , capitaine le , puis commandant le . Jusqu'en 2005, il est commandant de la 266 (Para) Battery, Artillerie royale (Volontaires)[3]. Promu lieutenant-colonel le , Cleverly est actuellement basé au quartier général central des volontaires de l'Artillerie royale, à Woolwich, à Londres. Il est officier d'état-major de la 1re division blindée[1],[4].

Parcours politiqueModifier

Il s'était déjà présenté sans succès à un certain nombre d’élections pour le borough londonien de Lewisham en 2002 et en 2003, dans la circonscription de Lewisham aux élections générales britanniques de 2005 et comme candidat conservateur pour le poste de maire élu directement de Lewisham en 2006.

Assemblée de LondresModifier

En , il est sélectionné par le Parti conservateur comme son candidat pour la circonscription de Bexley et Bromley de l'Assemblée de Londres. En 2008, il recueillie 105 162 voix (soit 52,6 % des voix) et une très large majorité de 75 237 voix.

En , Cleverly est nommé ambassadeur de la jeunesse du maire de Londres, Boris Johnson, un poste nouvellement créé, censé remplacer le poste de maire adjoint chargé de la jeunesse, poste qui est laissé vacant après la démission de Ray Lewis. La création de ce rôle suscite une certaine controverse dans la mesure où il n'était pas pourvu par une nomination à la mairie, mais par un membre de l'Assemblée de Londres dont le rôle officiel est de contrôler l'action du maire. La décision est défendue en raison du précédent créé par la nomination de Kit Malthouse en tant que maire suppléant au maintien de l'ordre[5].

En , il est nommé président du London Waste and Recycling Board, en remplacement de Boris Johnson qui s'était retiré afin de se concentrer sur son action de maire[6]. En 2011, il devient chef du groupe conservateur à l'Assemblée de Londres. Après la défaite de Brian Coleman aux élections de 2012 à Londres, il est nommé à la présidence de la London Fire Authority and Emergency Planning Authority (LFEPA)[7].

Il est réélu dans la circonscription de Bexley et Bromley lors des élections de 2012 pour l'Assemblée de Londres, remportant le siège avec 88 482 voix (une fois encore 52,6 % des voix) et une majorité de 47 768 voix[8]. À la suite de son élection au Parlement du Royaume-Uni en 2015, il ne s'est pas représenté à l'élection de l'Assemblée de Londres de 2016[9].

Chambre des communesModifier

James Cleverly est élu dans la circonscription de Braintree en Essex lors des élections générales de 2015 avec 53,8 % des voix, prenant la suite du député conservateur en exercice, Brooks Newmark, qui renonce à se représenter à la suite d'une controverse sur l'envoi d'images obscènes en ligne[10],[11].

Il fait campagne pour le Brexit lors du référendum de 2016 sur l'adhésion à l'Union européenne[12].

Il est réélu, avec une majorité accrue (62,8 % des suffrages exprimés), en tant que député de Braintree, le , lors des élections générales anticipées déclenchées par la Première ministre Theresa May[13].

En , il est nommé vice-président du Parti conservateur[14], avant de devenir sous-secrétaire d'État parlementaire au département de la sortie de l'Union européenne en avril 2019, à la suite de la démission de Chris Heaton-Harris.

Le , Cleverly annonce qu'il se compte se présenter pour remplacer Theresa May lors de l'élection à la direction du Parti conservateur[15], mais il se retire rapidement dès le suivant[16].

 
James Cleverly à Washington au côté de Wendy Sherman (en), en avril 2022.

Le , lorsque Boris Johnson prend ses fonctions en tant que Premier ministre, il nomme James Cleverly à la présidence du Parti conservateur et ministre sans portefeuille dans son premier gouvernement, fonction qu'il conserve jusqu'au . À cette date, il est nommé ministre d'État au Moyen-Orient, à l'Afrique du Nord et au Développement international, avant de passer à l'Europe et à l'Amérique du Nord le . Le , Cleverly succède à Michelle Donelan en tant que secrétaire d'État à l'Éducation, après que celle-ci démissionne après seulement deux jours en poste[17].

Résultats électorauxModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « About James Cleverly », Braintree Conservatives (consulté le ).
  2. « Cleverly, James Spencer, (born 4 Sept. 1969), MP (C) Braintree, since 2015 », Who's Who,‎ (DOI 10.1093/ww/9780199540884.013.246959).
  3. « James Cleverly » [archive du ], London.GOV.UK (consulté le ).
  4. « Central Volunteer HQ RA (CVHQ RA) », ARMY.MOD.UK, British Army (consulté le ).
  5. « London's youth ambassador James Cleverly », The Guardian, (consulté le ).
  6. « James Cleverly », London Waste and Recycling Board (consulté le ).
  7. « James Cleverly », London Fire Brigade (consulté le ).
  8. « Conservative James Cleverly retains Bexley & Bromley seat », Old Bexley & Sidcup Conservatives, (consulté le ).
  9. « Former members of the London Assembly », Greater London Authority (consulté le ).
  10. « Cleverly selected as Conservative parliamentary candidate for Braintree », Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. « Election as MP », eadt.co.uk (consulté le ).
  12. « Tory MP reveals he smoked marijuana and watched online porn », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « Braintree Parliamentary constituency », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Party Structure and Organisation », Conservatives.com (consulté le ).
  15. « Junior Brexit Minister James Cleverly enters race to be next UK PM... », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « James Cleverly withdraws from Tory leadership race », Standard,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. (en) « Three education secretaries appointed in three days amid Boris Johnson leadership chaos », itv.com, 7 juillet 2022.
  18. (en) BBC News, « UK results 2019 », sur bbc.com (consulté le )

Liens externesModifier