James Bowman (contreténor)

contreténor britannique

James Bowman, né le à Oxford en Angleterre et mort le [1], est un contreténor britannique.

James Bowman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
RedhillVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
James Thomas Bowman
Nationalité
Formation
New College (Oxford)
The King's School Ely (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité
Père
Benjamin Thomas Bowman (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Cecilia Maud Coote (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Labels
Genres artistiques
Distinctions

Biographie modifier

James Bowman a interprété des opéras, des oratorios, de la musique contemporaine. Enfant, il a commencé à chanter à la cathédrale de la Sainte-et-Indivisible-Trinité d'Ely. Puis il a rejoint le New College à Oxford[1].

En 1972, il est engagé dans Le Songe d'une nuit d'été (rôle d'Oberon), et en 1973 dans La Mort à Venise (voix d'Apollon), œuvres de Benjamin Britten[1].

James Bowman a réalisé environ 180 enregistrements avec de nombreux ensembles et chefs d'orchestre dont Nikolaus Harnoncourt, Frans Brüggen, John Eliot Gardiner, Roger Norrington, Christopher Hogwood et Gustav Leonhardt. Il a participé à l'Academy of Ancient Music[2].

En 1992, il a reçu le grade de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français et la Médaille d'honneur de la Ville de Paris.

Il était « gentleman of the Chapel Royal »[3]. Cette chapelle musicale est l'ensemble attitré de la royauté anglaise à Londres. Il était aussi cofondateur avec Bertrand Dazin (contreténor) de La Cathédrale Invisible, ensemble de musique baroque pour lequel il a développé d'importantes créations d'œuvres contemporaines, en français, pour deux contreténors.

En France, James Bowman a donné de nombreux concerts avec La Grande Écurie et la Chambre du Roy sous la direction de Jean-Claude Malgoire et avec le Capriccio Français sous la direction de Philippe Le Fèvre.

Discographie sélective modifier

Choir of King's College Cambridge, English Chamber Orchestra - Sir David Willcocks 1967.

Greta de Reyghere, Agnès Mellon, Guy de Mey, Max Van Egmond, Ricercar Consort 1989.

The Sixteen Choir & Orchestra - Harry Christophers, direction

The Sixteen Choir & Orchestra - Harry Christophers, direction

The Sixteen Choir & Orchestra - Harry Christophers, direction

The Sixteen Choir & Orchestra - Harry Christophers, direction

The Sixteen Choir & Orchestra - Harry Christophers, direction

  • Magnificat en ré majeur, de Johann Sebastian Bach

The Sixteen Choir & Orchestra - Harry Christophers, direction

  • Magnificat en mi bémol majeur, de Johann Sebastian Bach

Choir of the Christ Church Cathedral, Oxford - The Academy of Ancient Music - Simon Preston, direction

James Bowman, Lynne Dawson, Claron Mac Fadden, Chœur de Chambre de Namur, Pierre Cao, chef de chœur, La Grande Écurie et la Chambre du Roy - Jean-Claude Malgoire, direction

Choir of the Christ Church Cathedral, Oxford - Simon Preston, chef de chœur - The Academy of Ancient Music - Christopher Hogwood, direction

Choir of the Christ Church Cathedral, Oxford - Simon Preston, chef de chœur - The Academy of Ancient Music - Christopher Hogwood, direction

English Chamber Orchestra & Chorus - Sir Benjamin Britten, direction

  • Theatre Music, d'Henry Purcell

The Academy of Ancient Music - Christopher Hogwood, clavecin, orgue & direction

The Academy of Ancient Music - Christopher Hogwood, direction

  • Gloria en ré majeur, d'Antonio Vivaldi

Choir of the Christ Church Cathedral, Oxford - The Academy of Ancient Music - Simon Preston, direction

Notes et références modifier

Liens externes modifier