Jamésie

municipalité régionale de comté géographique au Québec (Canada)

Jamésie
Jamésie
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Nord-du-Québec
Statut municipal Territoire équivalent
Démographie
Population 14 232 hab. (2016[1])
Densité 0,05 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 00′ nord, 74° 45′ ouest
Superficie 28 385 989 ha = 283 859,89 km2
Divers
Langue(s) parlée(s) Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Jamésie
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Jamésie
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte topographique du Canada
City locator 14.svg
Jamésie

La Jamésie[2] est un territoire équivalent couvrant la partie sud de la région du Nord-du-Québec au Québec.

GéographieModifier

 
Municipalités de la Jamésie

SituationModifier

La Jamésie s'étend de la baie James à l'ouest, aux monts Otish à l'est à l'Abitibi-Témiscamingue au sud et à Kativik au nord. Ce territoire comporte de nombreuses enclaves de l'Eeyou Istchee, autre territoire équivalent comptant neuf villages cris.

TopographieModifier

VégétationModifier

Son territoire est principalement constitué de forêt boréale.

MRC/TÉ limitrophesModifier

  Kativik Caniapiscau  
N
O    Jamésie    E
S
Abitibi
Enclave : Eeyou Istchee

UrbanismeModifier

Collectivités localesModifier

Chibougamau, excentrée à l'extrême sud-est de la région, est sa plus grande ville. Elle compte près de 8 000 habitants.

TransportsModifier

 
Une jonction routière à l'entrée du territoire, près de la limite avec La Tuque.

La route de la Baie James est le seul lien routier existant qui traverse la Jamésie sur l'axe nord-sud. La route Transtaïga traverse le territoire d'est en ouest, pour aboutir au réservoir de Caniapiscau, non loin du Labrador.

HistoireModifier

En 2007, les terres cries deviennent indépendantes du territoire et forment l'Eeyou Istchee.

PolitiqueModifier

En tant que MRC géographique, la Jamésie ne constitue pas une entité administrative investie des pouvoirs d'une MRC tels que définis par le Code municipal du Québec. Plutôt, les quatre villes qui en font partie n'appartiennent à aucune MRC, et le Gouvernement régional Eeyou Istchee Baie-James est une structure sui generis ayant les compétences d'une municipalité et d'une MRC. En ce qui a trait aux territoires non organisés, ils sont également administrés par une autre structure unique en son genre, le Gouvernement de la nation crie qui peut exercer les pouvoirs d'une MRC ou d'une municipalité sur ces territoires[5].

DémographieModifier

PopulationModifier

La Jamésie compte 14 654 habitants, répartis dans les localités suivantes.

LanguesModifier

En Jamésie, selon l'Institut de la statistique du Québec, la langue la plus parlée le plus souvent à la maison en 2011[6] sur une population de 14 090 habitants, est le français à 96,88 %, l'anglais à 1,24 % et une autre langue (cri) à 0,82 %.

ÉconomieModifier

Hydro-électricitéModifier

Les centrales hydroélectriques les plus puissantes du Québec, qui font partie du complexe La Grande, se trouvent dans la partie septentrionale de la Jamésie:

À longueur d'année, la société Hydro-Québec offre des visites guidées de l'aménagement Robert-Bourassa et de la centrale LG-1 (seulement en période estivale), qui se trouvent dans les environs de Radisson et Chisasibi.

TourismeModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Répertoire des divisions territoriales », sur Institut de la statistique du Québec (consulté le 15 octobre 2017).
  2. « Jamésie », sur Commission de toponymie (consulté le 18 septembre 2020).
  3. Ne pas confondre cette municipalité jamésienne avec Eeyou Istchee, le territoire équivalent qui a de nombreuses enclaves en Jamésie (et certaines dans le Nunavik), mais qui n'incluent pas la municipalité d'Eeyou Istchee Baie-James ; le territoire équivalent d'Eeyou Istchee, qui groupe les communautés cris (terres et villages) dans une administration séparée de la Jamésie, n'est géré localement ni par le gouvernement régional Eeyou Istchee Baie-James, ni non plus par l'Administration régionale Kativik dans le Nunavik, mais il participe à égalité avec la Jamésie dans l'administration conjointe du gouvernement régional).
  4. Région administrative et MRC géographique, outil de recherche offert par l'Institut de la statistique du Québec. Choisir la région administrative 10 - Nord-du-Québec.
  5. Gouvernement du Québec, « Loi sur le Gouvernement de la nation crie », sur www.legisquebec.gouv.qc.ca (consulté le 5 mai 2020), article 6.1
  6. Institut de la statistique du Québec. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison, municipalités et TE du Nord-du-Québec et ensemble du Québec, 2011

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier