Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berman.
Jakub Berman

Jakub Berman (Varsovie, – Varsovie, ) était un homme politique polonais, membre du Parti ouvrier unifié polonais (le parti communiste pro-soviétique), puis responsable des services de la Sécurité intérieure. Il était considéré comme l'homme de main de Staline en république populaire de Pologne de 1944 à 1953.

Issu d'une famille juive, diplômé en droit de l'université de Varsovie, il a été l'assistant de Ludwik Krzywicki, l'un des fondateurs de la sociologie en Pologne. En 1928, il est membre du Parti communiste de Pologne et, à partir de 1942, du Parti ouvrier polonais (le POP).

Après le déclenchement de l'invasion de la Pologne par l'Allemagne en , Berman fuit à Białystok, dans la partie est de la Pologne envahie par l'Armée soviétique, puis il rejoint Minsk, capitale de la Biélorussie, au printemps 1941. Il travaille à la publication du journal Sztandar Wolności, organe de langue polonaise du Parti communiste biélorusse.

Après l'invasion de l'Union soviétique à l’été 1941, il parvient à s'enfuir jusqu'à Moscou, puis occupe un poste d'instructeur dans une école du Komintern à Oufa. En , il rencontre Joseph Staline au Kremlin et devient l'un de ses hommes de confiance ; c'est alors l'un des communistes polonais les plus influents en Union soviétique. En 1944, il devient membre du bureau politique du POP et retourne en Pologne où il forme avec Bolesław Bierut et l'économiste Hilary Minc la « troïka » des communistes polonais qui dirigent la Pologne d'après-guerre.

Entre 1944 et 1956, Berman est membre du Politburo du Parti ouvrier unifié polonais (le POUP), responsable des services de Sécurité intérieure, de la propagande et de l'idéologie, de sinistre réputation.

Après la mort de Boleslaw Bierut, le Premier secrétaire du POUP, il démissionne du Politburo. Il est relevé de ses fonctions au comité central du POUP en 1956 et, en 1957, il quitte le POUP.

Son frère Adolf Berman a été un militant sioniste et résistant polonais, qui a émigré en Israël en 1950.

Liens externesModifier