Ouvrir le menu principal

Jaime Castrillo

coureur cycliste espagnol
Castrillo Zapater est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Castrillo ; le second, maternel, souvent omis, est Zapater.
Jaime Castrillo
Informations
Nom de naissance
Jaime Castrillo ZapaterVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (23 ans)
JacaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2015-2017Lizarte
Équipes professionnelles
2018-Movistar

Jaime Castrillo Zapater est un coureur cycliste espagnol, né le à Jaca et membre de l'équipe Movistar.

BiographieModifier

Débuts et carrière amareurModifier

Après avoir pratiqué le basketball, Jaime Castrillo décide d'opter pour le cyclisme à l'âge de 15 ans, au Club Ciclista Oscense[1]. Il devient champion d'Espagne sur route juniors en 2014[2].

En 2015, il passe en catégorie espoirs (moins de 23 ans) au sein de Lizarte[3], équipe formatrice liée à la formation WorldTour Movistar. Avec celle-ci, il obtient sa première victoire lors de la Loinatz Proba, manche du Torneo Euskaldun, où il l'emporte en solitaire avec près d'une minute et trente secondes d'avance sur ses poursuivants[4].

Au cours de l'année 2016, il confirme sur le calendrier amateur espagnol en remportant le Circuit de Pascuas, la Subida a Altzo ainsi que la Laudio Saria. Au Tour de Palencia, course par étapes réputée du calendrier national espagnol, il gagne la troisième étape et termine deuxième du classement général, intercalé entre deux de ses coéquipiers de Lizarte, Óscar Rodríguez et Héctor Carretero[5]. Au mois d'octobre, il est sélectionné pour les championnats du monde espoirs, à Doha[6].

En début d'année 2017, il participe au Tour de la Communauté valencienne avec une sélection nationale espagnole, parmi les professionnels[7]. De retour en amateur, il obtient sa première victoire en mars au Mémorial Cirilo Zunzarren, troisième manche du Torneo Lehendakari réservé aux coureurs de moins de 23 ans[8],[9]. Un mois plus tard, il gagne en solitaire le Mémorial Aitor Bugallo, deuxième épreuve du Torneo Euskaldun[10]. Dans les semaines qui suivent, il obtient plusieurs places d'honneur : sixième de la Clásica Ciudad de Torredonjimeno et onzième de la Santikutz Klasika en Coupe d'Espagne, neuvième de la Subida a Urraki puis deuxième du Tour de Navarre, s'inclinant pour deux secondes face au coureur belge Harm Vanhoucke[11]. Au mois de juin, il devient champion d'Espagne du contre-la-montre espoirs devant son coéquipier Sergio Samitier[12]. Engagé au montagneux Tour de la Vallée d'Aoste, il se classe quatorzième de l'étape reine[13] et vingtième du classement général, en étant le meilleur coureur espagnol[14]. Le mois suivant, il se rend en France pour participer au Tour du Piémont pyrénéen. Lors de la deuxième étape, qui emprunte les cols du Soulor et de l'Aubisque, il mène une longue offensive, termine deuxième à Laruns et s'empare du maillot de leader[15],[16]. Le lendemain, il craque et recule finalement au sixième rang final[17]. Peu de temps après, il se classe quatrième du Circuito Sollube et neuvième du Tour de la province de Valence. Au mois de septembre, il confirme être un coureur plutôt complet en prenant la treizième place du championnat du monde-la-montre espoirs, à Bergen[18]. Au terme de cette saison réussie, il signe son premier contrat professionnel avec la formation Movistar[19].

Carrière professionnelleModifier

Jaime Castrillo réalise ses débuts professionnels en 2018 dès le mois de janvier, au Tour Down Under. Lors de la deuxième étape, il effectue 135 kilomètres d'échappée, dont 50 en solitaire. À l'arrivée, il est désigné coureur le plus combatif du jour[20].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2018
UCI World Tour 401e[21]

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Castrillo y “la rueda” del Lizarte », sur zikloland.com,
  2. (es) « Jaime Castrillo, Campeón de España junior de fondo en carretera », sur esciclismo.com,
  3. (es) « El Campeón de España junior Jaime Castrillo ficha por el equipo Lizarte », sur esciclismo.com,
  4. (es) « Jaime Castrillo vence en la Prueba Loinaz en Beasain », sur lostxirrindularis.com,
  5. (es) « Jaime Castrillo termina segundo en la Vuelta a Palencia », sur radiohuesca.com,
  6. (es) Miguel Chabier, « Jaime Castrillo: un Mundial en primera persona », sur sporthuesca.com,
  7. (es) « El jaqués Jaime Castrillo comienza la temporada en la Vuelta a Valencia », sur radiohuesca.com,
  8. (es) « Jaime Castrillo (Lizarte) vence en Estella », sur blogalpedhuez.wordpress.com,
  9. (es) « La “sangre fría” de Jaime Castrillo en Estella », sur zikloland.com,
  10. (es) « Jaime Castrillo (Lizarte) gana el Memorial Bugallo de Durango », sur biciclismo.com,
  11. (es) « Jaime Castrillo, segundo en la Vuelta a Navarra », sur radiohuesca.com,
  12. (es) « Campeonato España sub-23 CRI: Castrillo es el mejor », sur ciclo21.com,
  13. (es) « Cruza la meta en el puesto 14, seguido por Barceló, en el 28 y Samitier en el 85 », sur radiohuesca.com,
  14. (es) « El barbastrense Sergio Samitier volvió a fugarse en la última etapa y peleó por el triunfo », sur radiohuesca.com,
  15. Alain Douaud, « Un Espagnol en tête du Tour du Piémont », sur sudouest.fr,
  16. (es) « Castrillo conquista el Aubisque en el Tour du Piémont Pyrenéen », sur biciclismo.com,
  17. (es) « Tour du Piémont: Barceló acaba segundo y Castrillo sexto », sur zikloland.com,
  18. (es) « Mundiales Bergen, contrarreloj Sub' 23: Oro para el danés Bjerg y notable Jaime Castrillo », sur eurosport.com,
  19. (es) « Castrillo, otro joven talento para Movistar Team », sur marca.com,
  20. (es) « El aragonés Jaime Castrillo se luce en su debut en Australia », sur heraldo.es,
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier