Ouvrir le menu principal
Jacques de Tarentaise
Fonctions
Évêque
Évêque de Tarentaise
Biographie
Décès
Activité
PrélatVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Étape de canonisation

Jacques de Tarentaise ou Jacques d'Assyrie († 429) est un saint de l'Église catholique romaine, né en Assyrie (ou Syrie) et militaire dans l'armée romaine. Il est considéré comme l'évangélisateur de la Tarentaise en Savoie et premier évêque de la vallée[1]. Il est fêté le 16 janvier[2].

Sommaire

BiographieModifier

On ne sait pas grand-chose de sa vie avant sa conversion, seulement que Jacques est originaire d'Assyrie, une région du nord de la Mésopotamie et qu'il a été officier de l'armée perse combattant les Romains[1]. Au début du Ve siècle il aurait rencontré Honorat qui l'aurait converti au christianisme et participé à la communauté monastique de Lérins, qu'il vient de fonder[1].

C'est vers 420, que Jacques l'Assyrien et Maxime de Riez accompagnent Honorat pour évangéliser la vallée des Ceutrons, alors menacée par les invasions burgondes[3]. Honorat devenu évêque d'Arles, ordonne Jacques, évêque de Darentasia en 426 afin de poursuivre la mission apostolique en Tarentaise.

Miracles et légendesModifier

Les textes hagiographiques rapportent qu'alors que saint Jacques de Tarentaise était employé à la construction d'un château, un ours vint de la forêt pour dévorer les bœufs qui transportaient les matériaux. Saint Jacques, qui venait d'assister à la mort d'un des bovins, ordonna à l'ours de remplacer l'animal[4].

Une autre fois, lors de la construction d'une chapelle, Jacques se trouve avec une poutre trop courte qu'il arrive à allonger en l'aspergeant d'eau bénite[5].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Jean Prieur, Hyacinthe Vulliez, Saints et saintes de Savoie, La Fontaine de Siloé, (ISBN 978-2-8420-6465-5), p. 16-18.
  2. « Saint Jacques de Tarentaise », sur www.nominis.cef.fr (consulté le 18 novembre 2011)
  3. Claude-Antoine Ducis, « Discours de réception de M. l'Abbé Ducis, lu dans la séance publique du 18 mai 1865 », Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie,‎ , p. 60 (lire en ligne).
  4. Société Royale Académique de Savoie, Mémoires, Chambéry, Puthod, , 620 p., p. 429
  5. Jea-Paul Bergerie, Histoire de Moûtiers : capitale de la Tarentaise, La Fontaine de Siloé, , 203 p. (ISBN 9782842063412), p. 164.