Ouvrir le menu principal
Jacques Yvon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Jacques Yvon (1903-1979) est un physicien français.

BiographieModifier

Il est connu pour ses travaux en physique statistique, en particulier sur la hiérarchie BBGKY[1] (il est le Y de la liste alphabétique des auteurs de ces travaux). Pionnier de l'énergie nucléaire en France, il a été Haut-commissaire à l'énergie atomique de 1970 à 1975, et membre de droit de la Commission PEON.

Il a fait ses études à l'École normale supérieure (promotion 1922)[2], où il obtient l'agrégation de physique. Maître de conférences à l'université de Strasbourg en 1938, il fut déporté en Allemagne en novembre 1943.

Après-guerre, il entre en 1949 au CEA, qui cherchait à accroître ses liens dans le monde universitaire, dont était issu Yvon. Il y est successivement chef du service de physique mathématique, puis chef du département des études de piles (1952), puis directeur de la physique et des piles atomiques (de 1959 à 1962). Durant cette période, il a été un artisan essentiel de la filière graphite-gaz des réacteurs nucléaires français.

Il reprendra en 1962 une activité universitaire de professeur de physique théorique à la Faculté des sciences de Paris, avant d'être nommé Haut-commissaire à l'énergie atomique de 1970 à 1975.

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Yvon, « La théorie statistique des fluides et l’équation d’état », Actualités scientifiques et industrielles, Hermann, no 203,‎
  2. https://www.archicubes.ens.fr/lannuaire#annuaire_chercher?identite=Jacques+Yvon.

Liens externesModifier