Ouvrir le menu principal

Jacques Revel

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Revel.

Jacques Revel (né en 1942 à Avignon) est un historien français, directeur d'études émérite et ancien président de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Sommaire

Aperçu biographiqueModifier

Après des études secondaires au lycée Lakanal puis au lycée Louis-le-Grand, il entre en 1963 à l'École normale supérieure (ENS), dont il sort en 1968 agrégé d'histoire. Ancien membre de l'École française de Rome[1] (EFR), il a enseigné à la Sorbonne, à l'École normale supérieure et à l'École des hautes études en sciences sociales.

Spécialiste de l'histoire sociale et culturelle de l'Europe moderne (XVIe – XVIIIe siècles), et singulièrement de l'Italie, il a commencé sa carrière en se plaçant dans le sillage de l'École des Annales, dont il a dirigé la revue. Puis, en s'intéressant à l'historiographie des XIXe et XXe siècles, il a participé au mouvement d'introduction en France du courant italien de la micro-storia.

Il a été président de l'EHESS de 1995 à 2004[2], où il a succédé à Marc Augé.

PublicationsModifier

  • avec Michel de Certeau et Dominique Julia, Une politique de la langue. La Révolution française et les patois. L'enquête de Grégoire (1790-1794), Paris, 1975 ; rééd. augmentée d'une postface de D. Julia et J. Revel, Paris, Gallimard, Folio, 2002.
  • avec Dominique Julia et Roger Chartier, Histoire sociale des populations étudiantes, Paris, EHES, 2 vol.
  • (éd.), Jeux d'échelle, Paris, Le Seuil-Gallimard, 1996
  • avec François Hartog (dir.), Les usages politiques du passé, Enquête, Paris, éditions de l'EHESS, 2001.
  • avec G. Levi (eds.), Political Uses of the Past. The Recent Mediterranean Experience, Frank Cass, Londres-Portland, 2002.
  • avec Jean-Claude Passeron (dir.), Penser par cas, Enquête, Paris, éditions de l'EHESS, 2005.
  • Un momento historiográfico, Buenos Aires, Manantial, 2006.
  • (éd.), Giochi di scala. La microstoria alla prova dell'esperienza, Rome, Viella, 2006.
  • Las Construcciones francesas del pasado, La escuela francesa y la historiografía del pasado, Fondo de Cultura Económica, Buenos Aires, 2002.
  • Un parcours critique. Douze essais d'histoire sociale, Paris, Galaade, 2006.
  • avec Jean-Boutier et Jean-Claude Passeron (dir.), Qu'est-ce qu'une discipline ?, Paris, Éditions de l’école des hautes études en sciences sociales, « Enquête 5 », 2006.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier