Jacques Prost

physicien français
Jacques Prost
Description de l'image Jacques Lewiner and Jacques Prost.jpg.
Naissance (74 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France française
Institutions ESPCI ParisTech
Institut Curie
Diplôme École normale supérieure de Saint-Cloud (sciences)
A influencé l'école française de la biophysique
Renommé pour Propriétés des cristaux liquides des moteurs moléculaires de la matière active et des tissus
Distinctions Prix Louis Ancel, médaille d'argent du CNRS, Prix Jean-Ricard de la SFP, Prix Cino Del Duca, membre de l'Institut, Sackler Prize (en), Physics Prize (Dresde)

Jacques Prost, né le à Bourg-en-Bresse est un physicien français, directeur général de l'ESPCI ParisTech de 2003 à 2013 et chercheur à l'institut Curie et à MBI Singapore.

BiographieModifier

Élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (sciences) (1965) et agrégé de physique, après des travaux de recherche à l'université Harvard, Jacques Prost se spécialise dans l'étude des propriétés des cristaux liquides[1]. Spécialiste de la matière molle et de physico-chimie théorique au CNRS puis dans le laboratoire de physico-chimie théorique de l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris[2], il mène plus récemment des travaux à l'interface entre la physique et la biologie à l'Institut Curie[3] et s'intéresse à la description du mouvement cellulaire. Jacques Prost a été nommé directeur de l'ESPCI ParisTech[4], poste où il a succédé à Pierre-Gilles de Gennes en 2003.

Jacques Prost a été conseiller scientifique d'Elf Aquitaine de 1990 à 1999. Il est membre de l'Académie des sciences européennes, du Conseil Scientifique de la Ville de Paris[5], du conseil scientifique et innovation du groupe Rhodia, du comité d'expert du département de physique théorique de l'Université Louis-et-Maximilien de Munich[6], du comité d'orientation de la chaire "Sciences des matériaux Michelin-ESPCI ParisTech"[7], du conseil d'administration de la fondation Fourmentin-Guilbert[8] et de l'ENS Ulm[9]. Il est membre du comité de l'Énergie atomique qui définit le programme de recherche, de fabrication et de travaux du commissariat à l'Énergie atomique[10].

Le , il est élu membre de l'Académie des sciences[11].

TravauxModifier

Transition de phaseModifier

Jacques Prost étudie les transitions entre phases des cristaux liquides. Il prédit théoriquement puis montre expérimentalement des transitions nouvelles au sein des nématiques et des smectiques[12].

Moteurs moléculairesModifier

Il propose les premiers modèles de moteurs moléculaires[13] à l'échelle de la molécule unique puis en considérant la totalité des moteurs grâce aux concepts de la physique statistique[14]. Il prédit une transition dans le système actine-myosine[15] Son équipe vérifie in vitro ces processus cellulaires et s'intéresse à la dynamique cellulaire eucaryote[16].

Physique des membranes cellulairesModifier

Jacques Prost met en évidence le rôle des moteurs moléculaires dans la description des membranes cellulaires[17]. En utilisant la physique des phénomènes hors équilibre, il montre que ces moteurs sont responsables de la genèse des nanotubes membranaires[18] et détermine leurs caractéristiques[19].

DistinctionsModifier

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. The Physics of liquid crystal, PG de Gennes, J. Prost, Oxford University Press.
  2. Laboratoire de physico-chimie théorique de l'ESPCI ParisTech.
  3. L'équipe Physicochimie de l'Institut Curie.
  4. ESPCI ParisTech.
  5. Membres du Conseil Scientifique de la Ville de Paris.
  6. Advisory Board Ludwig-Maximilians-Universität München.
  7. Comité d'orientation de la chaire "Sciences des matériaux Michelin-ESPCI ParisTech".
  8. Conseil d'administration de la fondation Fourmentin-Guilbert.
  9. Membres du conseil d'administration de l'École normale supérieure.
  10. Décret du 10 décembre 2009. Nomination au comité de l'Énergie atomique.
  11. Académie des Sciences.
  12. Structures in colloidal physical chemistry, Prost J., Rondelez F., Nature, 1991.
  13. Conférence sur les moteurs moléculaires biologiques.
  14. Modeling molecular motors, F. Julicher, A. Adjari and J. Prost, Rev. Mod. Phys., 1997, cité 900 fois.
  15. Spontaneous oscillations of collective molecular motors, F. Julicher, J. Prost, Phys. Rev. Lett., 1997.
  16. Les cristaux liquides et la dynamique cellulaire (L'actualité chimique - décembre 2009).
  17. Active membrane with protein redistribution, S. Ramaswamy, J. Toner, J. Prost, Phys. Rev. Lett. 84, 2000.
  18. De liants nanonœuds (Journal du CNRS - janvier 2005).
  19. Comment la cellule vivante trouve-t-elle sa boussole ? (Communiqué du CNRS - avril 2008).
  20. Archive des lauréats des prix décernés par la SFP.
  21. Prix Jean Ricard.
  22. Prix de la Fondation Simone et Cino del Duca.
  23. « Laureates of the Beverly Sackler International Prize in Biophysics », sur english.tau.ac.il (consulté le 6 novembre 2016)