Jacques Philippe de Choiseul-Stainville

général français

Jacques Philippe de Choiseul
Image illustrative de l’article Jacques Philippe de Choiseul-Stainville
Portait du maréchal de Choiseul-Stainville

Titre Duc de Stainville (duc à brevet)
(1786-1789)
Prédécesseur Étienne François de Choiseul
Allégeance Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Grade militaire Maréchal de France
Commandement Commandant en chef dans les villes et provinces de Lorraine et de Bar[1]
Gouvernement militaire Gouverneur des villes citadelles de Strasbourg et d'Épinal[1]
Gouvernement général de la Lorraine, puis de l'Alsace
Conflits Guerre de Sept Ans
Distinctions Chevalier des Ordres du Roi
Biographie
Dynastie Maison de Choiseul
Naissance
Lunéville
Décès (à 61 ans)
Strasbourg

Orn ext Maréchal duc OSE.svg
Blason ville & fam fr Choiseul (Haute-Marne).svg

Jacques Philippe de Choiseul - Lunéville - Strasbourg), comte, puis (1786) duc de Choiseul-Stainville, baron de Dommanges, est un militaire français du XVIIIe siècle.

BiographieModifier

Origines et familleModifier

Jacques Philippe de Choiseul descend de la Maison de Choiseul, une famille noble originaire de Choiseul dans la Haute-Marne. Cette illustre famille a fourni un nombre important de serviteurs au royaume de France, cinq maréchaux, un cardinal, deux évêques, et plusieurs hommes d’État. Son origine remonte au XIIe siècle.

Fils cadet de François-Joseph de Choiseul (16961769), 2e du nom, marquis de Stainville, baron de Beaupré, conseiller d'État et grand chambellan de l'Empereur, etc. , et Françoise-Louise de Bassompierre ( † 1758), Jacques Philippe naît le à Lunéville. Il était le frère cadet de Étienne François de Choiseul.

Carrière militaireModifier

Il sert dès sa jeunesse dans les troupes de l'impératrice Marie-Thérèse, reine de Hongrie et de Bohême, et, après avoir été capitaine de dragons, il est commandeur de l'Ordre de Saint-Étienne, pape et martyr de Toscane, chambellan de l'empereur François Ier, colonel d'un régiment de chevau-légers, Generalmajor et Feldmarschalleutnant en 1759.

L'année suivante, ayant remis ses titres, il entre au service de France, est nommé lieutenant général des armées du roi, et placé sous le commandement du maréchal de Broglie. Il continue d'être employé en Allemagne jusqu'à la fin de la guerre de Sept Ans, et remplit successivement les fonctions d'inspecteur commandant du régiment des Corps des Grenadiers de France et d'inspecteur général de l'infanterie.

Il obtient en 1770 le gouvernement général de la Lorraine, et est créé maréchal de France le , et fait en 1788 gouverneur général de l'Alsace. Il avait été reçu chevalier des Ordres du roi le et créé duc « à brevet » de Stainville la même année.

Il fait constuire la porte Saint-Louis à Nancy, à la mémoire des Nancéiens morts pour l'indépendance américaine, durant la bataille de Yorktown.

Il meurt à Strasbourg, le , l'âge de soixante-et-un ans.

RécapitulatifModifier

DécorationsModifier

 

ArmoiriesModifier

Armes du duc de Choiseul
D'azur, à la croix « billetée » d'or[2].
Armes des Choiseul de Stainville
(1) D'azur, à la croix d'or, cantonnée de vingt billettes du même, cinq dans chaque canton, 2, 1 et 2, et chargé (de Choiseul) en cœur d'une croix ancrée de gueules qui est de Stainville[3].
Alias
(2) Écartelé de Choiseul et de Stainville[3].

Mariage et descendanceModifier

Il épouse, le à Paris, Thomasse-Thérèse de Clermont d'Amboise (17461789), fille de Georges-Jacques de Clermont d'Amboise (17261746), marquis de Reynel, colonel de Bretagne-Infanterie, et de Marie-Henriette Racine du Jonquoy. Ensemble, ils eurent :

  1. Marie Stéphanie ( - Stainville - Paris), mariée le à Amboise, avec Claude-Antoine-Gabriel de Choiseul (17601838), duc de Choiseul-Stainville, dont :
    1. Jacqueline Béatrix Gabrielle Stéphanie ( - Paris - Paris), dame du palais (1810-1814) de l'impératrice Marie-Louise, et « dame pour accompagner » (1831-1848) la reine Marie-Amélie de Bourbon, mariée le à Besançon, avec Philippe-Gabriel, duc de Marmier (17831845), dont postérité ;
  2. Marie Thérèse (1767 † exécutée le 9 thermidor an II ()), mariée en 1782 avec le prince Joseph de Monaco (1767-1816), dont :
    1. Honorine (), mariée, en 1803 avec René de La Tour du Pin (1779-1832), marquis de La Charce, dont postérité ;
    2. Athénaïs ( - Château de Fontaine-Française), mariée en 1814 à Louis Le Tellier (17831844), marquis de Souvré et de Louvois, comte de Tonnerre
    3. Delphine (, morte jeune).

Notes et référencesModifier

  1. a et b Roglo 2012.
  2. a et b Popoff 1996, p. 116.
  3. a b et c Rietstap 1884.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier