Jacques Lunis

athlète français


Jacques Lunis
Image illustrative de l’article Jacques Lunis
Jacques Lunis à l'arrivée du relais 4x400m champion d'Europe à Oslo en 1946
Informations
Disciplines 400m, 800 m
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Pierrecourt
Décès (à 85 ans)
Lieu Le Plessis-Trévise
Taille 1,81 m
Poids 72 kg
Palmarès
Jeux olympiques - 1 -
Championnats d'Europe 1 2 -
Championnats de France 4 1 -
Jacques Lunis en 1946.

Jacques Lunis, né le à Pierrecourt (alors Seine-Inférieure) et décédé le au Plessis-Trévise (Val-de-Marne), est un athlète français.


BiographieModifier

Avant-guerre, en 1938, ses parents achètent une boucherie rue Damiette à Rouen.Leur fils unique Jacques poursuit ses études à l'école primaire supérieure de la rue Poisson et obtient en 1939 son brevet élémentaire.Son père étant mobilisé en septembre, il arrête ses études et travaille à 16 ans au tri postal de Rouen-Gare. Côté sport, il commence par le basket à l'ASPTT de Rouen, puis le cross. Sa première course a lieu en 1938 dans la catégorie cadets, organisé par le G.C. Boisguillaume, club auquel il s'affilie dans la foulée. De 1939 à 1941, il gagne plusieurs épreuves de cross en cadets et en juniors (record junior du KM en 1941 en 2'40'' 8). Préférant la piste et "l'effort court et violent"(selon ses écrits),il quitte le G.C. Boisguillaume pour l'A.S. cheminots de Sotteville, entrainé par Lucien Ternisien. Il accomplira toute sa carrière comme licencié du Stade Sottevillais. Il commence par le 800m et décroche en 1941, à Colombes le titre de champion de France junior de la discipline; en 1942, il conserve son titre en 1'57''7, et court un 400m en 50''9. Pendant l'année 1943, il est blessé à un pied et cette blessure s'avère longue à diagnostiquer et à traiter et les évènements ne sont propices ni au sport ni à la médecine. Fin 1943, il adhère aux F.F.I. ( Forces Françaises de l'Intérieur). Incorporé dans l'armée de l'air en août 45, il souhaite être pilote, mais est jugé inapte pour cause de problèmes veineux; il se remet alors à l'athlétisme au sein du B.A.117 et participe à un 800m d'après-guerre "terre-air-mer" où il termine 2ème. En 1946, il revient en grande forme et, lors de la journée du souvenir, au stade Jean Bouin, il gagne le 400 m en 49''3, puis réalise 49'' à Bruxelles, puis gagne le championnat de France en 48''3. Aux championnats d'Europe d'Oslo en août 46, il se classe deuxième du 400m en 48''3, avant de remporter la médaille d'or du relais 4x400 en 3'14''4 (Santona, Cros, Chefdhôtel, Lunis), lors d'une magnifique course très disputée avec les Suédois, les Danois et les Anglais, la plus belle course de sa vie selon lui. A noter l'exceptionnelle solidarité des collègues des P.T.T. Rouen-Gare qui ont offert d'assurer le service de Lunis pendant son absence, effectuant chacun deux vacations par jour pour que leur camarade puisse participer aux championnats d'Europe. Le retour à Rouen est triomphal (famille, postiers, dirigeants, autres athlètes). Le 30/09/1946, Jacques Lunis épouse Denise Vast. En 1947, Lunis quitte la poste pour une entreprise du bâtiment en semaine et travaille en tant que journaliste sportif le week-end.Il s'entraine deux fois par semaine; il se présente à nouveau sur 800m à Sotteville, puis à Rennes, mais il n'est pas à l'aise sur cette distance. Aux championnats de France, il s'aligne sur 400m et prend la deuxième place derrière Santona. L'année 1948 est celle des J.O. de Londres :cela débute par un stage d'oxygénation à Chamonix en janvier, puis tentatives sur 800m sans succès, mais aux interrégionnaux d'Alençon, le 27 juin, il réalise un très beau 400m en 47''9, réalisant la meilleure performance européenne de la saison. Sélectionné pour les JO de Londres en 1948, il atteint la demi-finale du 400m (1er de sa série, 3ème en 1/4 finale), à laquelle, étant atteint d'un refroidissement, et n'ayant aucune chance de battre un record car il a plu et la piste est lourde, il ne participe pas pour se réserver pour le relais 4x400m. L'équipe constituée de Jean Kérébel, Francis Schewetta, Robert Chefdhôtel et Jacques Lunis remporte la médaille d'argent du relais 4x400. L'équipe de France s'incline de près de 4 secondes face aux États-Unis dans le temps de 3 min 14 s 8. Les Jamaïquains, favoris de l'épreuve,ont un coureur victime d'un claquage. En 1949, il change à nouveau de métier et commence une carrière dans une société de matériel de bureau. Côté sport, il arrache la première place aux 400m des Championnats de France. En 1950, aux championnats d'Europe à Bruxelles, Lunis obtient de nouveau la médaille d'argent au 400m individuel en signant le meilleur temps de sa carrière: 47''6. Il égalera de nouveau ce record lors d'un France Finlande à Colombes en 1950, gagné en courant "en dedans",un des regrets de sa carrière. En 1951, il arrête progressivement la course à pied pour s'investir pleinement dans la vie professionnelle.


PalmarèsModifier

  • 26 sélections en équipe de France A
  • Recordman de France du 400 m durant 5 ans, dont 47 s 6 en 1950

DistinctionModifier

  • 1950 : le Challenge National du Docteur Marc Bellin du Coteau (pour le meilleur temps d'un athlète français sur 400 mètres durant l'année, décerné par l'Association Les Amis du sport).
 
Jacques Lunis aux championnats de France 1946

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier