Ouvrir le menu principal

Jacques Loussier

compositeur et pianiste de jazz français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loussier.
Jacques Loussier
Jacques Loussier-02.jpg
Jacques Loussier en 2004.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Blois
Nationalité
Formation
Activité
Enfant
Autres informations
Instrument
Labels
Maître
Genre artistique
Distinction

Jacques Loussier, né à Angers le et mort à Blois le [1], est un pianiste et compositeur français particulièrement connu pour ses adaptations jazzy de l'œuvre de Jean-Sébastien Bach avec le Trio Play Bach.

BiographieModifier

Débuts éclectiquesModifier

Jacques Loussier se prend de passion pour le piano à dix ans[2]. Il entre à seize ans au conservatoire de Paris dans la classe d'Yves Nat pour le piano et celle de Jean Déré pour le solfège. Il s'y amuse souvent à faire des reprises jazz de compositeurs classiques. C'est au conservatoire qu'il rencontre Jean-Pierre Eustache avec qui il se lie d'amitié. Un jour, Eustache a besoin d'un pianiste de remplacement dans la brasserie de Caen où il joue tous les soirs ; il envoie un télégramme à Loussier : c'est le départ de la carrière de celui-ci comme musicien de jazz. Puis pour s'ouvrir à d'autres styles de musique[2], Loussier passe ensuite deux ans à Cuba. En France, il accompagne des chanteurs tels que Catherine Sauvage, Léo Ferré, Charles Aznavour ou Frank Alamo[2].

Le Trio Play BachModifier

En 1959, Jacques Loussier crée le Trio Play Bach avec Christian Garros à la batterie et Pierre Michelot à la contrebasse[2]. Le principe : faire swinguer le répertoire de Jean-Sébastien Bach. Grâce à la qualité des arrangements de Loussier, le concept séduit les auditeurs et le succès est durable : 7 millions de disques vendus[3],[4], 15 ans de tournées et plusieurs disques d'or en France et à l'étranger[2]. Dans les années 1960-1970, il aura donné plus de 3 000 concerts[3],[4] et Glenn Gould déclare trouver dans l’album Play Bach « une bonne façon de faire revivre le compositeur allemand »[5].

Carrière soloModifier

Musicien éclectique et prolifique, Jacques Loussier compose plus d'une centaine de musiques de films (notamment pour les réalisateurs Yves Ciampi, Jean-Pierre Melville, Jean Delannoy, Michel Audiard ou encore Alain Jessua), de génériques de séries télévisées (comme les célèbres Thierry la Fronde et Vidocq), ou d'habillages d'antenne, comme celui de la nouvelle 3e chaîne. En 1982, l'agence de publicité RSCG utilise un morceau de son album Pulsion comme musique des publicités Des Hommes au service des Hommes pour EdF[6].

Le studio MiravalModifier

 
Le château de Miraval.

En 1977, Jacques Loussier achète le château de Miraval, grande bastide de Provence située dans la commune de Correns dans le Var (France) et entourée d’un domaine de 600 hectares comportant un domaine viticole de 30 hectares du vignoble de Provence. Il y fonde en compagnie de Patrice Quef, qui sera son ingénieur du son, le studio Miraval, studio d'enregistrement de classe internationale où Pink Floyd enregistre une grande partie de l'album The Wall, The Cure l'album Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me, AC/DC l'album Blow Up Your Video. Viendront également d’autres artistes et d’autres groupes tels que Sade, Courtney Love, The Cranberries, Téléphone, UB40, Level 42, Indochine, Sting, Chris Rea, Judas Priest,Jacob Desvarieux, Christophe Zadire, Philippe Drai etc.[7]

En 1980, il disperse le Trio Play Bach et se retire au château Miraval où il se consacre alors à la recherche musicale, composant notamment les Suites pour piano et synthétiseurs avec Luc Heller à la percussion, ainsi que les albums Pulsion, Pulsion Sous la mer et Pagan Moon[2].

En 1998, en pleine crise du disque, Jacques Loussier revendra le château de Miraval à l'homme d'affaires américain Tom Bove, qui le revendra en 2011 aux acteurs Brad Pitt et Angelina Jolie[8].

Reformation du Trio Play Bach et nouvelles aventuresModifier

 
Jacques Loussier en 2008.

En 1985, pour le tricentenaire de la naissance de Bach, Jacques Loussier est sollicité dans le monde entier et reforme le Trio Play Bach avec André Arpino aux percussions et Vincent Charbonnier à la contrebasse.

En 1987, il crée une messe, Lumières, pour contre-ténor, soprano, chœur, percussions et orchestre dans le cadre du festival de Paray-le-Monial et avide d’expériences, compose dans la foulée un concerto pour trompette, un concerto pour violon et percussion et les Tableaux Vénitiens, une pièce pour cordes.

En 1989, il écrit pour Serge Golovine et Claude Bessy la musique du ballet des Trois couleurs créé au Grand Palais par l'École de l'Opéra de Paris à l'occasion du Bicentenaire de la Révolution.

Dans les années 1990, après le succès rencontré par son adaptation des Quatre Saisons de Vivaldi, il s’intéresse à la musique française du début du 20e siècle et s’attaque aux Gymnopédies d'Erik Satie, au Boléro de Ravel et, en 2000, à l’œuvre de Debussy.

En 2001, il revient à Bach et enregistre avec son Trio Les Variations Goldberg ainsi qu’un CD, Baroque Favorites, composé de grands thèmes de Domenico Scarlatti, Haendel, Albinoni, Alessandro Marcello et Marin Marais.

Depuis, il a continué son exploration de l'œuvre des classiques en adaptant Beethoven, Chopin et Mozart[2].

ProcèsModifier

En avril 2002, Jacques Loussier assigne le rappeur Eminem qu'il accuse d'avoir plagié Pulsion avec son titre Kill You. Finalement le procès n'a pas lieu et en 2006 un accord à l'amiable met fin à ce litige[9],[7].

Vie privéeModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Jacques Loussier a été marié à la styliste Sylvie Loussier (née de Tournemire) avec laquelle il a eu cinq enfants :

  • Hélène, peintre et céramiste (née en 1960)
  • Thomas, chef d'entreprise (1962)
  • Julien, chef d'entreprise (1965)
  • Jean-Baptiste, compositeur (1969)
  • Pierre, informaticien (1969).

DécorationModifier

DiscographieModifier

  • 1959 : Play Bach No. 1 (Decca SS 40 500)
  • 1960 : Play Bach No. 2 (Decca SSL 40 502)
  • 1961 : Play Bach No. 3 (Decca SSL 40 507)
  • 1962 : Jacques Loussier Joue Kurt Weill (RCA 430-071)
  • 1963 : Play Bach No. 4 (Decca SSL 40.516)
  • 1964 : Play Bach No. 5 (Decca SSL 40.205 S)
  • 1965 : Play Bach aux Champs-Élysées (coffret Decca, deux albums, SSL40.148)
  • 1972 : Dark of the Sun (MGM SE-4544ST)
  • 1973 : Jacques Loussier Trio "6 Master Pieces" (Philips 6321-100)
  • 1974 : The Jacques Loussier Trio In Concert at the Royal Festival Hall (Philips 6370 550 D)
  • 1974 : Jacques Loussier et le Royal Philharmonic Orchestra (Decca PFS 4176)
  • 1979 : Pulsion (CBS 84078)
  • 1979 : Pulsion sous la mer (Decca 844 060-2)
  • 1982 : Pagan Moon (CBS CB271)
  • 1986 : Bach to the Future (Start CD SCD2)
  • 1986 : Lumières "Messe Baroque du XXIe siècle" (Note Productions CD DECCA NL 425 217-2)
  • 1987 : Jacques Loussier Live in Japan (King Records Japan CD original Live K32Y 6172)
  • 1987 : Bach to Bach (Start CD Original Live in Japan SMCD 19)
  • 1988 : Brandenburg Concertos (Limelight-Japan CD 844 058-2, Decca Record Company)
  • 1988 : The Greatest Bach Partita No.1 in B Flat Major BWV 825 – Orchestral Suite No. 2 in B Minor BWV 1067 (Limelight CD 844 059-2, Decca Record Company)
  • 1993 : Play Bach 93 Volume 1 (Note Productions CD 437000-2)
  • 1993 : Play Bach 93 Volume 2 (Note Productions CD 437000-3)
  • 1994 : Play Bach Aujourd'hui Les Thèmes en Ré (Note Productions CD 437000-4)
  • 1997 : Jacques Loussier Plays Vivaldi (Telarc CD 83417)
  • 1998 : Satie (Telarc CD 83431)
  • 1999 : Ravel's Bolero (Telarc CD 83466)
  • 2000 : Bach Book 40th Anniversary (Telarc CD 83474), compilation Play Bach 93
  • 2000 : Bach's Goldberg Variations (Telarc CD 83479)
  • 2000 : Plays Debussy (Telarc CD 83511)
  • 2001 : Baroque Favorites. Jazz Improvisations: Works by Handel, Marais, Domenico Scarlatti, Alessandro Marcello, Albinoni (Telarc CD 83516)
  • 2002 : Handel: Water Music & Royal Fireworks (Telarc CD 83544)
  • 2003 : Beethoven: Allegretto from Symphony No. 7: Theme and Variations (Telarc CD-83580)
  • 2004 : Impressions of Chopin's Nocturnes (Telarc CD-83602)
  • 2005 : Mozart Piano Concertos 20/23 (Telarc CD-83628)
  • 2006 : Bach: The Brandenburgs (Telarc CD-83644)
  • 2014 : Concertos pour violon no 1 et no 2 (Naxos CD 8.573200, avec sonate de Ignacy Jan Paderewski sur le même album)

CompilationsModifier

  • 1985 : The Best of Play Bach (Start STL6)
  • 1995 : Jacques Loussier Plays Bach (Telarc), compilation Play Bach 93 et Les Thèmes en Ré (Note Productions)
  • 2014 : My personal favorites (Telarc)

Musiques de filmsModifier

Musiques de séries téléviséesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Natacha Monhoven, « Mort du célèbre pianiste Jacques Loussier : il était de Cour-sur-Loire », sur La Nouvelle République, (consulté le 8 mars 2019).
  2. a b c d e f et g (fr)[PDF]« Biographie », sur www.loussier.com (consulté le 1er décembre 2010)
  3. a et b Le compositeur et pianiste Jacques Loussier est mort, Libération avec AFP, 6 mars 2019.
  4. a et b Décès du pianiste et compositeur français Jacques Loussier, Rtbf avec AFP, 6 mars 2019.
  5. Voir sur pianoweb.fr.
  6. Voir sur lescopainsd-abord.over-blog.com.
  7. a et b (fr) « Découvrir Jacques Loussier », sur burdigala.org (consulté le 1er décembre 2010).
  8. Brad Pitt et Angelina Jolie : les mal-aimés de Correns - Carla Bardelli et Philippe Mathon, Vanity Fair no 19, 30 janvier 2015.
  9. « Jazz star Jacques Loussier goes head to head with rapper Eminem », Louise Jury, The Independent.
  10. « Arrêté de janvier 2007 du ministère de la Culture », sur culture.gouv.fr (consulté le 16 mai 2015).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier