Jacques Lefranc

homme politique français

Jacques Lefranc
Naissance
Mont-de-Marsan, Landes
Décès (à 59 ans)
Malaga (Espagne)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 17691809
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Faits d'armes Hohenlinden
Distinctions Sabre d'honneur
Commandeur de la Légion d'honneur
Autres fonctions Député des Landes

Jacques Lefranc, né le à Mont-de-Marsan et mort le à Malaga, en Espagne, est un général de brigade et député français. D'abord simple soldat sous Louis XV, il devient officier à la fin de l'Ancien Régime, puis se distingue pendant les guerres de la période révolutionnaire.

Sous le Consulat, il s'illustre encore et mérite un sabre d'honneur, est élu député et nommé général. Sous l'Empire, il prend part à la campagne d'Espagne où il meurt prisonnier des Espagnols.

BiographieModifier

Jacques Lefranc est le fils de Jean Lefranc et de Catherine Lapeyre. Il choisit la carrière des armes, et débute le comme simple soldat au régiment de Béarn-infanterie, et termine son engagement en . Il se réengage le , au régiment de Dauphiné et devient grenadier en juin suivant, caporal en . En , il est nommé sergent, et prend part en 1782 à la lutte contre Genève. Adjudant en , il est porte-drapeau à partir de . Devenu sous-lieutenant de grenadiers en , il a donc déjà une carrière militaire bien remplie au moment de la Révolution[1],[2],[3].

Les guerres de la RévolutionModifier

Sous la Révolution, il passe dans la garde nationale avec le grade de lieutenant. Il devient lieutenant-colonel, commandant le 3e bataillon de volontaires des Landes le . Le 30 vendémiaire an II, il prend le commandement de la 40e demi-brigade de première formation, et part à l'armée des Pyrénées orientales. Il s'illustre à Ittariette, à Berdaritz le 1er juin et du 24 au au combat dans la vallée de Bastan en s'emparant de cette vallée[1],[2]. En cette année 1794, il refuse le grade de général de brigade qui lui a été donné le par le conseil provisoire exécutif général de division[1],[3].

Il passe à l'armée de l'Ouest en l'an IV (1796), et participe à l'expédition d'Irlande. Il est nommé ensuite à l'armée des côtes de l'Océan[2].

Consulat et EmpireModifier

En l'an VIII, Jacques Lefranc est nommé à l'armée du Rhin commandée par le général Moreau ; il est dans la division du général Richepanse. Il participe au combat d'Erbach, à la bataille de Hohenlinden où il s'illustre particulièrement, et à la bataille de Lambach. Il reçoit un sabre d'honneur du Premier Consul pour sa brillante conduite à Hohenlinden[2],[3]. Lefranc est élu député des Landes au Corps législatif. Il a été élu par le Sénat le 6 germinal an X (1802), mais les sources qui en font état ne mentionnent aucune activité parlementaire de sa part[2].

Il est nommé général de brigade le 3 germinal an XI () et est il est fait commandeur de la Légion d'honneur. Il appartient ensuite à l'armée du Nord en l'an XII et prend part à la campagne de Prusse de 1806, au sein du 2e corps de réserve ; il est blessé à la bataille de Golymin le . Il rentre alors en France et y est en convalescence jusqu'au traité de Tilsit en [2],[3].

Jacques Lefranc est nommé le au corps d'observation des côtes de l'Océan, et participe avec ce corps à la campagne d'Espagne ; il s'empare de l'arsenal de Madrid ; il passe sous les ordres du général Dupont qui capitule à Bailén. Emprisonné à Malaga, Jacques Lefranc meurt de la fièvre pestilentielle le [2],[3].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Six 1974, p. 95.
  2. a b c d e f et g « Jacques Lefranc », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore]
  3. a b c d et e « Jacques Lefranc », dans Dictionnaire Napoléon, dir. Jean Tulard, Fayard, 1989, pp. 1052-1053.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • « Jacques Lefranc », article de Jean Tulard, dans Dictionnaire Napoléon, sous la dir. de Jean Tulard, Fayard, 1989, pp. 1052-1053.
  • « Jacques Lefranc », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore].
  • « Lefranc (Jacques) », dans Georges Six, Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l'Empire, t. 2, Paris, Saffroy, (1re éd. 1934), p. 95-96.
  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion-d'honneur, biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, Bureau de l’administration, , 244 p. (lire en ligne), p. 62.

Liens externesModifier