Jacques Heurgon

Jacques Heurgon, né le à Paris, ville où il est mort le , est un latiniste et étruscologue français.

BiographieModifier

Issu d'une famille de joailliers parisiens, Jacques Heurgon naît le dans le 8e arrondissement de Paris[2] et fait ses études au lycée Condorcet, où il rencontre le poète Jean Tardieu, avec qui il correspondra durant vingt années. Entré à l'École normale supérieure en 1923, il est reçu premier à l'agrégation de lettres. Il épouse en 1926 la fille de son ancien professeur de khâgne, Paul Desjardins, qui tient à l'abbaye de Pontigny des rencontres littéraires (Décades de Pontigny), fréquentées, entre autres, par André Gide, Bernard Groethuysen et Roger Martin du Gard[3]. Il soutient un doctorat ès lettres en 1945.

De 1928 à 1930, Jacques Heurgon est membre de l’École française de Rome, puis deux ans professeur de Lycée à Nancy. De 1932 à 1945, il devient chargé de cours de langue et littérature latines à la Faculté des lettres d’Alger, puis attaché culturel à l’Ambassade de Rome près le Quirinal. De 1945 à 1951, il est professeur à la faculté des lettres de l'université de Lille puis à partir de 1953 professeur de langue et littérature latines à la Sorbonne.

Il a été élu le à l'Académie des inscriptions et belles-lettres au fauteuil d'André Piganiol.

Il meurt le dans le 5e arrondissement de Paris[2].

Il est l'époux d'Anne Heurgon-Desjardins, fondatrice, en 1952, du Centre culturel international de Cerisy-la-Salle ; il est le père de Marc Heurgon, homme politique et historien, de Catherine Peyrou et d'Édith Heurgon, continuatrices des « colloques de Cerisy ».

Il a été membre de l'Accademia nazionale dei Lincei, de l'Académie pontificale romaine d'archéologie et de la British Academy.

PublicationsModifier

  • Recherches sur l'histoire, la religion et la civilisation de Capoue préromaine des origines à la deuxième guerre punique (« Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome », 154), Paris, de Boccard, 1942, 483 p. (thèse d'État).
  • Rome et la Méditerranée occidentale jusqu'aux guerres puniques, Nouvelle Clio, PUF, 3e édition 1993 (ISBN 2130457010)
  • La Vie quotidienne des Étrusques, Hachette, 1961 et 1989, 361 pages (ISBN 9782010150746)
  • Le Trésor de Ténès, 86 pages, 1958, rééd. Flammarion, 1992 (ISBN 2082103943)
  • Le ciel a eu le temps de changer, correspondance 1922-1944 de Jacques Heurgon avec le poète Jean Tardieu, 272 pages, 2004 (ISBN 2908295741)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier