Ouvrir le menu principal

Jacques Ferrand

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrand.

Jacques Ferrand
Naissance
Ormoy (Haute-Saône)
Décès (à 57 ans)
Amance (Haute-Saône)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1765-1802
Distinctions Chevalier de Saint-Louis
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 4e colonne.
Autres fonctions Député de la Haute-Saône
Maire d’Amance

Jacques Ferrand, né le à Ormoy (Haute-Saône), mort le à Amance (Haute-Saône), est un général et homme politique de la Révolution française.

États de serviceModifier

Il entre en service le 13 janvier 1765 dans le régiment royal-infanterie, il est caporal le 4 février 1766, sergent le 16 septembre 1767, il passe sergent-major dans le régiment Brie-infanterie le 6 juin 1776. Il fait les campagnes de 1781 à 1783 sur les Côtes de Bretagne. Le 1er novembre 1784, il est nommé adjudant, porte drapeau le 10 mars 1788, et il devient sous-lieutenant le 1er avril 1791. Il est fait chevalier de Saint-Louis le 10 avril 1791, lieutenant le 15 septembre 1791, et capitaine le 1er avril 1792. En 1792 et 1793, il sert à l'armée des Ardennes, et se distingue au siège de Lille.

Il est nommé chef de bataillon le 17 mars 1793 à l'armée du Nord, et il est promu général de brigade provisoire le 6 août 1793, par les représentants du peuple Lebas et Duquesnoy. Il est confirmé dans son grade le 30 août, et il commande à Dunkerque à la place de Souham du 5 au 11 septembre 1793. Il est élevé au grade de général de division le 8 septembre 1793. Le 4 novembre 1793, il est nommé commandant en chef de l’armée des Ardennes, et le 24 nivôse an II (13 janvier 1794), il est envoyé à l’armée du Nord. Commandant la 6e division militaire à Besançon le 24 mai 1795, il est destitué le 19 janvier 1796, et emprisonné.

Réintégré dans son grade par Carnot le 16 mars 1796, il est admis à la retraite le 21 mars suivant. Maire d’Amance, il est élu député de la Haute-Saône au Conseil des Cinq-Cents le 12 avril 1797, et il en est exclu le 18 fructidor an V (4 septembre 1797). Il est nommé commandant de la 2e demi-brigade de vétérans de Franche-Comté le 5 août 1800, et il est réadmis à la retraite le 16 décembre 1802.

HommagesModifier

Son nom est inscrit en 1836 sur le pilier nord 4e colonne, de l'Arc de triomphe de l'Étoile.

BiographieModifier

Articles connexesModifier