Ouvrir le menu principal

Jacques Cantier

historien français
Jacques Cantier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
PerpignanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Jacques Cantier, né le à Perpignan, est un historien français, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Toulouse-Jean Jaurès et chargé de cours à l'Institut d'études politiques de Toulouse.

BiographieModifier

Agrégé d'histoire en 1992, diplômé de l'Institut d'études politiques de Toulouse en 1988[1], il est depuis 2003 chargé de cours au sein de cet établissement.

Spécialiste, entre autres, de l'histoire de l'Algérie coloniale, il soutient en 1999 une thèse de doctorat sur l'Algérie française sous le régime de Vichy, sous la direction de Jean Rives.

De 2004 à 2012, il dirige la revue Cahier d'histoire immédiate, revue française semestrielle consacrée exclusivement à l'histoire des trente dernières années. Celle-ci a été fondée en 1989 par Jean-François Soulet et dirigée par ce dernier jusqu'en 2004.

En octobre 2015, il a soutenu une habilitation à diriger les recherches sur Livres, lecteurs et lectures dans la France de la Deuxième Guerre mondiale à l'Institut d'études politiques de Paris sous la direction de Jean-François Sirinelli[2].

Les recherches menées par Jacques Cantier sont principalement consacrées à l'histoire culturelle des années 1940. En 2019, il publie Lire sous l’Occupation un panorama de l'édition sous l’Occupation[3].

PublicationsModifier

  • Jules Roy. Les fidélités d'un rebelle, Toulouse, Privat, collection « Questions d'histoire immédiate », 2001, 120 p.
  • L'Algérie sous le régime de Vichy, Paris, Odile Jacob, 2002, 417 p. [présentation en ligne].
  • Chirac, Jospin : deux vies politiques, Toulouse, Privat, collection « Questions d’histoire immédiate », 2002, 128  p. (en corédaction avec Laurent Jalabert).
  • Pierre Drieu la Rochelle, Paris, Librairie Académique Perrin, collection « Biographies », 2011, 315 p.
  • Histoire culturelle de la France au XXème siècle, Paris, Ellipses, collection « Le monde : une histoire », 2011, 176 p.
  • Lire sous l’Occupation, CNRS éditions, 2019, 384 p., (ISBN 978-2-271-09332-5)
Direction d'ouvrages collectifs

Notes et référencesModifier

  1. Annuaire des diplômés : Édition du cinquantenaire 2007-2009, Association des diplômés de l'Institut d'études politiques de Toulouse, 3e trimestre 2009, 488 p., p. 70
  2. « Catalogue SUDOC », sur www.sudoc.abes.fr (consulté le 22 février 2017)
  3. Thomas Morales, Que lisait-on sous l’Occupation?, causeur.fr, 19 janvier 2019

Liens externesModifier