Jacques Bonne-Gigault de Bellefonds

prélat catholique

Jacques Bonne Gigault de Bellefonds, né en juin 1698, à Montgivray, près de la Châtre[1] et mort le , est un prélat français.

Jacques-Bonne Gigault de Bellefonds
Image illustrative de l’article Jacques Bonne-Gigault de Bellefonds
Mgr de Bellefonds
Biographie
Naissance
Beaumont-la-Ronce
Décès (à 48 ans)
Paris
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale
Par le card. Melchior de Polignac
Archevêque de Paris
Duc de Saint-Cloud et pair de France
Archevêque d'Arles
Évêque de Bayonne

Orn ext archevêque duc et pair.svg
Blason fam fr Gigault de Bellefonds.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

BiographieModifier

Il est « le quatrième fils de Charles Gigault, seigneur de Bellefonds, lieutenant des maréchaux de France en Touraine, et de Marie-Catherine-Anne Binet ».

Chapt de Rastignac, archevêque de Tours, le choisit comme vicaire général en 1724. Il devient aumônier du roi en 1728. En mai 1730, le roi le nomme abbé commendataire de la Cour-Dieu (diocèse d'Orléans).

Il est nommé évêque de Bayonne par brevet du . Il est sacré le 25 mars 1736 dans l'église des Dominicains à Paris par le cardinal Melchior de Polignac, archevêque d'Auch.

Il est archevêque d'Arles 1741 à 1746, puis archevêque de Paris du au . Il devient alors également duc de Saint-Cloud en 1746 et pair de France.

Il se signale par son opposition constante aux jansénistes, qui sont soulagés par son décès moins de quatre mois après son accession à l'archevêché de Paris. Quelques jours avant de mourir de la petite vérole, il condamne, au nom de la religion, les Pensées philosophiques de Diderot.

Il est inhumé à Notre-Dame de Paris.

ArmoiriesModifier

D'azur au chevron d'or accompagné de trois losanges d'argent.[2]

Lignée épiscopaleModifier

  1. L'archevêque Jacques-Bonne Gigault de Bellefonds (1736) ;
  2. Melchior de Polignac (1726) ;
  3. Pietro Francesco (Vincenzo Maria) Orsini de Gravina, O.P. (1675) ;
  4. Paluzzo Paluzzi Altieri Degli Albertoni (1666) ;
  5. Ulderico Carpegna (1630) ;
  6. Luigi Caetani (1622) ;
  7. Ludovico Ludovisi (1621) ;
  8. L'archevêque Galeazzo Sanvitale (it) (1604)
  9. Girolamo Bernerio, O.P. (1586) ;
  10. Giulio Antonio Santorio (1566) ;
  11. Scipione Rebiba ;

NotesModifier

  1. D'après la Gallia christiana, Paris, E. Repos, 1867, vol. 20, p. 721. Ouvrage numérisé. D'après d'autres sources, il serait né au château de Montifray à Beaumont-la-Ronce (Indre-et-Loire) le .
  2. Rietstap 1884.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier