Ouvrir le menu principal
Jacques Alméras
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jacques Alméras, né le à Montpellier[1], est un pilote automobile français, de rallyes, de circuits, et de courses de côtes.

Sommaire

BiographieModifier

Après un apprentissage en karting, Il commence la compétition automobile en 1967 comme copilote au Critérium des Cévennes, et passe définitivement derrière le volant en 1969.

En WRC, il termine deux fois dans les cinq premiers en courses: 4e du Tour de Corse en 1978 (sur Porsche 911), et 5e en 1976 (même véhicule, et 1er du Groupe 3) (6e en 1977). Il remporte 4 épreuves spéciales sur l'île de Beauté, en 1977 (2) et 1978 (2). Au rallye Monte-Carlo, il se classe deux fois dans les dix premiers, en 1979 et 1981 (9e).

En 1975, il fonde avec son frère aîné Jean-Marie (né le également à Montpellier, planchant à la conception des adaptations) la société Alméras Frères SA, spécialisée dans le tuning et la reconversion de voitures Porsche à Saint-Jean-de-Védas (en périphérie de Montpellier), grâce au soutien pérenne de Jürgen Barth. L'entreprise naissante obtient rapidement deux victoires en WRC: Rallye Monte-Carlo en 1978 (avec Jean-Pierre Nicolas sur Porsche 911), et Tour de Corse en 1980 (avec Jean-Luc Thérier sur Porsche 911 SC). Elle devient également Championne d'Espagne et Championne d'Europe des rallyes grâce à Antonio Zanini cette même année 1980, toujours sur Porsche 911 SC (durant cette période, Michèle Mouton devient championne de France et championne d'Europe (meilleure femme classée - vice-champion d'Europe) en utilisant une Porsche Carrera RS Alméras semi-usine-Elf en 1978).

Après de multiples titres et victoires, Alméras Frères SA remporte le Championnat de France FFSA GT 2011 grâce à son écurie Pro GT by Alméras dirigée par son propre fils Philippe et à Anthony Beltoise sur Porsche 997 GT3-R, cette même écurie ayant "engagé" Sébastien Loeb en 2008 sur le circuit d'Albi pour sa première course en Grand Tourisme.

TitresModifier

  • Triple champion d'Europe de la montagne (courses de côte): 1978, 1979, et 1980 (catégorie voitures de tourisme - EHCC, sur Porsche 934 Turbo du Groupe 4);
  • Double champion de France de la montagne, du Groupe 4 en 1974[2] et du Groupe 3 en 1975[3], sur Porsche Carrera 3 L;
    • Vice-champion de France de la montagne, en 1978[4] (6e en 1979).

(nb: son frère Jean-Marie a été lui aussi triple champion d'Europe de la spécialité, mais en catégorie voitures de course)

PalmarèsModifier

RallyesModifier

Podiums en ERCModifier

  • 2e du rallye des Garrigues en 1982 sur Porsche 911 SC;
  • 3e du rallye d'Antibes en 1982 sur Porsche 911 SC.

Autres podiums notablesModifier

  • 2e du Tour de France automobile en 1973 sur Porsche 911 Carrera (avec Serge Mas);
  • 3e du Tour de France automobile en 1976 sur Porsche 934 (avec "Tiber") (et 5e en 1980, 6e en 1974, et brièvement en tête en 1977).

Participations aux 24 Heures du MansModifier

Année Équipe Voiture Équipier Équipier Classement
1980   Équipe Alméras Frères Porsche 934   Jean-Marie Alméras   Marianne Hoepfner Abandon
1981   Eminence Racing Team Porsche 924 Carrera GTR   Jean-Marie Alméras Abandon
1983   Équipe Alméras Frères Porsche 930   Jean-Marie Alméras   Jacques Guillot 15e
1984   Équipe Alméras Frères Porsche 930   Jean-Marie Alméras   Tom Winters 18e
1989   Équipe Alméras Frères Porsche 962C   Jean-Marie Alméras   Alain Ianetta Abandon
1991   Équipe Alméras Frères Porsche 962C   Jean-Marie Alméras   Pierre de Thoisy Abandon
1992   Équipe Alméras Chotard Porsche 962C   Jean-Marie Alméras   Max Cohen-Olivar Abandon
1994   Porsche Flymo Mobil Alméras Porsche 911 Carrera RSR   Jean-Marie Alméras   Jacques Laffite Abandon

(nb: en 1983 la voiture participe assez régulièrement aux courses du championnat du monde d'endurance. Elle termine ainsi 13e des 1 000 kilomètres de Monza avec J. Alméras, J. Guillot et Roland Biancone cette fois, eux aussi champions d'Europe de courses de côte.)

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Porsche Alméras, Jean-Marc Chaillet, éd. E.T.A.I, 20 novembre 2002;
  • Revue Échappement Classic, n°1er avril/mai 2009: article Les 40 ans d'Alméras Frères.

Liens externesModifier