Victor-Henry Christophe

personnalité politique haïtien
(Redirigé depuis Jacques-Victor Henri)

Henri II (roi d'Haïti)

Henri II
Illustration.
Le prince Jacques-Victor Henry, prince royal d'Haïti.
Titre
Roi d'Haïti

(10 jours)
Prédécesseur Henri Ier
Successeur Jean-Pierre Boyer (chef suprême)
Prince héritier d'Haïti

(9 ans, 6 mois et 10 jours)
Prédécesseur Jacques Bien Aimé Dessalines
(prince impérial)
Successeur Pierre Nord Alexis
(prince royal)
Biographie
Dynastie Famille Christophe
Nom de naissance Jacques Victor Henry Christophe
Date de naissance
Lieu de naissance Cap-Français
Date de décès (à 16 ans)
Lieu de décès Milot (Haïti)
Sépulture Citadelle La Ferrière
Nationalité Haïtienne
Père Henri Ier d'Haïti
Mère Marie-Louise Coidavid
Conjoint Aucune
Enfants Aucun
Héritier Alexis, prince
Résidence Palais Sans-Souci

Victor-Henry Christophe
Monarques d'Haïti

Victor-Henry Christophe (né le à Cap-Français[1] – mort le à Milot) est le fils d'Henri Christophe, premier roi d'Haïti, et de la reine Marie-Louise. En qualité d'héritier du trône d'Haïti, il fut prince royal de 1811 à 1820. Il meurt lors de la révolution nordiste de 1820 après avoir brièvement succédé à son père sous le nom d'Henri II[2].

Biographie

Son père devint président de la République d'Haïti en 1807, puis se proclama roi d'Haïti le [3].

Le prince Victor avait trois grands frères qui moururent avant la proclamation du royaume. Ainsi, il devint héritier du trône et on lui conféra le titre de prince royal d'Haïti avec prédicat d'altesse royale.

À la suite de la mort de son père, le , le prince Victor aurait été proclamé roi sous le nom d'Henri II. Il dirigea donc le parti royaliste d'Haïti jusqu'à la chute définitive de la monarchie. Le pays était en pleine turbulence révolutionnaire et à peine une dizaine de jours après son intronisation, le , Henri II fut tué par les insurgés haïtiens dans le Palais Sans Souci construit par son père[4]. La royauté haïtienne prend aussitôt fin. Le neveu du prince Victor-Henry, Nord Alexis, prendra la tête des royalistes lorsqu'il deviendra président à vie d'Haïti en 1902. Celui-ci tentera de restaurer la monarchie en devenant roi, mais il fut renversé avant sa proclamation officielle en 1908.

Liens externes

Sources

  1. History of Cap-Haïtien
  2. Monfried, Walter, "The Slave Who Became King: Henri Christophe", Negro Digest, Volume XII, Number 12, October, 1963.
  3. Gauvin Alexander Bailey, The Palace of Sans-Souci in Milot, Haiti (ca. 1806 - 1813): The Untold Story of the Potsdam of the Rainforest (Munich and Berlin, Deutscher Kunstverlag, 2017)[1]
  4. "The Black Hitler", Pittsburgh Post-Gazette, 26 August 1942