Jacques-Philippe Senné

personnalité politique française

Jacques-Philippe Senné, né le à Marennes et mort le dans la même ville, est un homme politique français.

Jacques-Philippe Senné
Fonctions
Député de la Charente-Maritime
-
Maire de Saint-Just-Luzac (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
MarennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Jacques-Philippe Senné est le fils de Jacques Pierre Senné, docteur en médecine, conseiller du roi et lieutenant en l'élection de Marennes, et de Catherine Lisabeth Mellet. Il étudia la médecine, fut reçu docteur, et exerça sa profession à Saint-Just.

Élu, le , député du 5e collège de la Charente-Inférieure, par 174 voix sur 242 votants, 293 inscrits, contre 49 à M. Guérin, avocat, il appartint à l'opposition dynastique, dont il signa le compte-rendu (1832), et avec laquelle il se prononça contre l'ordre du jour Ganneron relatif à la politique extérieure, contre l'emploi de la dénomination inconstitutionnelle de «sujets». Lors du procès intenté au journal La Tribune, il fut du nombre des députés qui se récusèrent, ne croyant pas pouvoir cumuler les fonctions d'accusateur et de juge avec la qualité d'offensé. Il quitta la vie politique aux élections générales de 1834.

SourcesModifier

Lien externeModifier