Jacques-Oudart Fourmentin

corsaire français

Jacques Oudart Fourmentin, dit baron Bucaille, né le à Boulogne-sur-Mer[1] et mort le à Boulogne-sur-Mer[2], est un corsaire et capitaine français.

Jacques-Oudart Fourmentin
Biographie
Naissance
Décès
Pseudonyme
Baron BucailleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Après une jeunesse où il est mousse, il devient matelot dans la Royale. Il participe au siège de Gibraltar (1779-1783) puis, à son retour à Boulogne-sur-Mer, devient patron-pêcheur.

Pendant les guerres de la Révolutions et de l'Empire, il est corsaire en Manche et réalise sa première prise de guerre avec une péniche que lui avait confiée son armateur. Fin observateur, il développe une nouvelle tactique d'assaut, basée sur la surprise et la rapidité grâce à l'emploi d'une embarcation légère et maniable (type grande chaloupe). Il commande plusieurs navires : Le Furet, Le Rusé (jusqu'en 1798), puis L'Adolphe et L’Étoile. En 1801, il fait face au bombardement de la ville par l'amiral Nelson.

Il se distingue en s'emparant du cotre anglais L'Argus par un abordage le [3].

Grâce à ses succès, il est décoré de la Légion d'honneur (1804) puis fait chevalier héréditaire de l'empire par Napoléon (1809). On lui attribue 99 prises. Sa légende est vivace et le fait devenir héros de Boulogne-sur-Mer.

Un patrouilleur des douanes françaises, basé à Boulogne-sur-Mer et d'une longueur de 43 mètres, porte son nom le Jacques Oudart Fourmentin (DF P1)[4].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Philippe Hrodej,Gilbert Buti, Dictionnaire des corsaires et des pirates, CNRS éditions, Paris, 2013, (ISBN 978-2-271-08060-8) ; 990p.

Liens externesModifier