Jacques-Louis Dumesnil

homme politique français

Jacques-Louis Dumesnil
Illustration.
Jacques-Louis Dumesnil en 1932.
Fonctions
Député de Seine-et-Marne
Gouvernement IIIe République
Groupe politique RRRS (1910-1932)
IDG (1932-1935)
Sénateur de Seine-et-Marne
Groupe politique NI (1935-1940)
Biographie
Nom de naissance Jacques Fernand Louis Daumesnil[1]
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité française
Résidence Seine-et-Marne

Jacques-Louis Dumesnil est un homme politique français, né le à Paris où il est mort le . Il a été député et sénateur, ainsi que plusieurs fois ministre ou secrétaire d’État.

BiographieModifier

OriginesModifier

Issu d'une vieille famille de brasseurs parisiens, Jacques Fernand Louis Dumesnil naît le dans le 10e arrondissement de Paris[1].

Carrière politiqueModifier

Journaliste puis avocat à la cour de Paris, il est élu à 25 ans conseiller général de Seine-et-Marne, puis à 28 ans député radical de Seine-et-Marne en 1910[2]. Il est réélu en 1914 et le reste jusqu'en 1935.

Mobilisé avec le grade de sous-lieutenant, promu au cours de la campagne lieutenant, puis capitaine, blessé à la première bataille de la Marne, il est décoré de la Légion d'honneur et de la croix de guerre.

Dès son premier mandat de député, il est membre de la commission de législation fiscale et de celle des mines. En 1914, il est élu membre de la commission du budget où il est d'abord rapporteur du budget des postes et télégraphes, puis de celui de la guerre. Il s'attache alors à l'accroissement des armements de l'infanterie. Il est ensuite nommé rapporteur du budget de l'aéronautique. Jacques-Louis Dumesnil fut aussi le rapporteur de deux grandes lois qu'il fit voter : le dégrèvement de la terre et l'impôt sur le revenu[3].

Autres fonctions politiquesModifier

En complément de ses fonctions de député, Jacques-Louis Dumesnil a successivement occupé les postes suivants :

Vie personnelleModifier

Jacques-Louis Daumesnil a épousé la sculptrice Nelly Carrière (1886-1971), fille du peintre Eugène Carrière. En 1926, ils sont les parents de l'artiste peintre Jeannie Dumesnil.

Il meurt le en son domicile dans le 16e arrondissement de Paris[5], puis est inhumé au cimetière de Larchant (Seine-et-Marne)[6].

Ses papiers personnels sont conservés aux Archives nationales sous la cote 130AP[7].

Écrits et discoursModifier

  • Pour la justice fiscale : La réforme des impôts, discours prononcé aux séances de la Chambre des députés des mardi 26 et mercredi , impr. des journaux officiels, 1926.
  • Faisons le point : aux électeurs de la circonscription de Fontainebleau, impr. Hunot, 1932.
  • Éloge de Viviani, discours prononcé au nom du gouvernement de la République,… Alger, le , à l'inauguration du mouvement élevé à la mémoire de René Viviani.

BibliographieModifier

  • Serge Berstein, Histoire du Parti Radical : 1926-1939, Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, Paris, 1982, 666 p. (ISBN 9782724604610)
  • « Jacques-Louis Dumesnil », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externesModifier

NotesModifier

  1. a et b « Archives de Paris 10e, acte de naissance no 1209, année 1882 (avec mention marginale de décès) (vue 11/31) », sur archives.paris.fr (consulté le ).
  2. « M. J.-L. Dumesnil, sous-secrétaire d'État de l'Aéronautique », in Le Pays de France, no 207, 3 octobre 1918, p. 3
  3. Le Pays de France, loc.cit.
  4. Nicolas Neiertz, « Argent, politique et aviation. L'affaire de l'aéropostale (1931-1932) », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, vol. 24, no 1,‎ , p. 29–40 (DOI 10.3406/xxs.1989.2183, lire en ligne, consulté le )
  5. « Archives de Paris 16e, acte de décès no 1119, année 1956 (page 13/31) », sur archives.paris.fr (consulté le )
  6. Registre des pompes funèbres de Paris en 1956 en date du 18 juin (page 14/21)
  7. Archives nationales