Ouvrir le menu principal

Jacques-François Bissy

personnalité politique française

Jacques François Bissy
Fonctions
Député de la Mayenne

(1 an et 24 jours)
Gouvernement Assemblée législative
Député de la Mayenne

(3 ans, 1 mois et 23 jours)
Gouvernement Convention nationale
Député au Conseil des Cinq-Cents

(4 ans, 2 mois et 13 jours)
Gouvernement Conseil des Cinq-Cents
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Mayenne
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Mayenne (Mayenne)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Gauche
Profession Avocat
Juge
députés de la Mayenne

Jacques François Bissy, né le à Mayenne, mort le à Mayenne, conventionnel français.

BiographieModifier

Fils de Jacques-Augustin Bissy, sieur de la Boultière[1]. Il effectue ses études au Collège de Mayenne, entre au Séminaire du Mans, et reçoit la tonsure en 1777. Étudiant en théologie[2], puis en droit, il obtient la licence et devient avocat.

En 1789, il est membre du comité de discipline militaire de l'Hôtel de Ville de Mayenne, et en 1790, juge au tribunal du district. Devenu révolutionnaire, il fonde le club des Jacobins local en 1791. Il est député pendant la Assemblée législative, puis membre de la Convention. En 1793, il prend la fuite à l'approche des Vendéens.

De retour en Mayenne, il crée la Commission militaire révolutionnaire du département de la Mayenne qui condamne à mort de nombreux suspects (1794).

Après la Terreur, il est élu au Conseil des Cinq-Cents. Il est président de l'administration municipale en 1795. Il quitte la vie publique et s’adonne aux sciences naturelles. En 1800, il est reçu comme membre de la Loge Saint-Jean du Grand Orient de France à Paris. Il quitte Mayenne vers 1809. Il suivra pendant plusieurs années les cours de Lamarck au Muséum.

De retour en 1814, il est interné à Belgeard sous la Restauration, puis autorisé à habiter à Bel-Air.

Fonds BissyModifier

Sa veuve[3] laisse par testament du 15 février 1863, au bureau de bienfaisance de Mayenne une inscription de rente de 498 francs et de la bibliothèque de son mari comprenant 2 060 volumes à la ville en 1866. La médiathèque de Mayenne conserve ses livres[4] et les cahiers de notes manuscrites qu’il a prises aux cours du Museum[5], c'est le Fonds Bissy.

Notes et référencesModifier

  1. Administrateur du district de Mayenne, et membre du directoire, avait donné dans le fédéralisme, mais il écrit le 21 juillet 1793 à la Convention qu'éclairé par son fils, il confesse son erreur et rétracte son adhésion. Archives Nationales, C.260.
  2. Il eut pour son examen de théologie, 1re année la note assez bien répondue.
  3. Marie Ripault, fille de Pierre Ripault et de Michel-Jeanne Carré, née en 1785, qui mourut le 28 février 1866. Elle avait épousé Bissy le 26 octobre 1814.
  4. un Mémoire sur l'emploi des engrais, 1812.
  5. Leçons de Cuvier, Lalande, Lacépède, Fourcroy, Laugier, etc., 96 cahiers.

Source partielleModifier