Jacques-Antoine Granjon

fondateur et directeur de vente-privee.com

Jacques-Antoine Granjon, né à Marseille le , est un entrepreneur et PDG français. En 2018, sa fortune est estimée à environ 1,60 milliard d'euros selon le magazine Challenges[1].

Jacques-Antoine Granjon
Jacques-Antoine Granjon in 2011.jpg
Fonction
Directeur
Vente-privee.com
depuis
Biographie
Naissance
(58 ans)
Marseille
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Après ses études au lycée Saint-Louis-de-Gonzague (Paris), à l'Institution Notre-Dame de Sainte-Croix (bac B) et à l’European Business School (EBS)[2], Jacques-Antoine Granjon, petit-fils d’entrepreneur, crée en 1985 avec Julien Sorbac, un ami de l’EBS, la société Cofotex S.A., spécialisée dans la vente en gros de fins de séries. En 1996, il rachète les anciennes imprimeries du journal Le Monde à La Plaine-Saint-Denis (93) pour y installer le siège de sa société.

En 2000, inspiré par les nouvelles technologies et son expérience du déstockage, il crée un concept visant à transformer le métier de la vente des fins de séries. En , avec ses sept associés, il lance vente-privee.com en France. Depuis, la société emploie plus de 6 000 personnes pour un chiffre d'affaires s’élevant à 3,7 milliards d’euros en 2018[3].

Jacques-Antoine Granjon se caractérise par son style décontracté et son franc-parler : « Mieux vaut avoir des cheveux longs et propres que courts et sales[4]. »

En 2011, il a lancé l'École européenne des métiers de l'Internet (EEMI) avec Xavier Niel, Marc Simoncini et Alain Malvoisin[5].

En , il investit 3 millions d'euros dans Devialet, une société française spécialisée en hi-fi. Investissement que feront également ses amis Xavier Niel, Marc Simoncini et Bernard Arnault[6].

Fin , avec Xavier Niel, Jean-David Blanc (AlloCiné), Jérémie Berrebi (Kima) et Clément Benoît (Resto-in), il a apporté son soutien financier à Bank of Poker lors d'une levée de fonds (d'un montant non communiqué)[7].

Le , il organise avec Xavier Niel et Marc Simoncini le concours #101projets[8] : 300 jeunes de moins de 25 ans présentent leurs projets en moins de 60 secondes chacun. Lors de ce concours qui a lieu au Théâtre de Paris, qui lui appartient, 101 projets seront retenus et obtiendront une dotation de 25 000 euros chacun (soit une enveloppe globale de plus de 2,5 millions d'euros). Parmi les gagnants, on peut notamment citer la startup Ornikar qui fera beaucoup parler d'elle avec sa solution pour diviser par deux le prix du permis de conduire grâce au numérique[9].

En 2014, il organise au Théâtre de Paris le festival Lalala Unplugged du 7 au , avec la présence d'artistes tels que Keziah Jones, Arthur H, Ayọ, Valerie June, Suzanne Vega, Bernhoft, Plaza Francia (groupe), Sinead O'Connor, et Johnny Borrel[10].

En 2016, le journal en ligne Les Jours révèle que Jacques-Antoine Granjon, qui s'affiche régulièrement comme contempteur de l'évasion fiscale, a recours à des sociétés domiciliées au Luxembourg, un paradis fiscal. Il y détient une holding, Orefa, avec 300 millions d'euros d'actifs dans des entreprises étrangères (dont une filiale en Irlande, un autre paradis fiscal). Plusieurs de ses associés de Vente-privee.com possèdent également des sociétés dans le Grand-Duché. Enfin, Vente-privee.com y détient une holding dédiée aux investissements à l'étranger ainsi qu'une filiale détentrice des droits de propriété intellectuelle, le Luxembourg permettant une exonération de 80 % d'impôt sur les bénéfices dégagés par certains droits de propriété intellectuelle[11]. L'entrepreneur reconnaît l'existence d'une holding dédiée aux investissements étrangers ; il affirme également que les activités de Vente-privee.com sont centralisées en France, « où nous payons […] nos impôts sur l'intégralité de nos bénéfices et chiffre d'affaires »[12].

Vie privéeModifier

Jacques-Antoine Granjon est père de trois enfants issus d'un premier mariage. Il est remarié. Il passe une partie de ses week-ends à Saint-Pierre-Quiberon dans l’ancienne maison de Laurent Voulzy, rachetée en 2016.

DistinctionsModifier

Prix et récompensesModifier

En 2007, il remporte le « Favor’i d’Honneur », lors de la « Nuit des Favor'i » organisée par la Fevad à l'occasion des 50 ans de celle-ci.[pertinence contestée] Ce prix, décerné par les invités de la cérémonie lors d'un vote par SMS, récompense la personnalité la plus marquante du monde de la vente à distance[13].

En 2008, Jacques-Antoine Granjon est élu « Entrepreneur de l’année » par le jury des BFM Awards[14] avant de remporter en 2009 le prix européen « CMO of the year » (Homme marketing de l’année en Europe) organisé par la société Booz & Company[pertinence contestée][15].

Au mois de , il est élu « Homme d’affaires de l’année 2010 » par GQ[16].

Jacques-Antoine Granjon est élu « Personnalité de l’année » par les Trophées LSA de l’innovation 2011[17].

Toujours en 2011, il reçoit le titre de « Personnalité de la communication de l’année 2011 » par le Grand prix des Agences de l’Année[18].

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Morgan Leclerc, « palmares challenges », lsa conso,‎
  2. Jacques-Antoine Granjon, interviewé par David Abiker, « La grande interview », GQ n°108, avril 2017, pages 90-96.
  3. « Un modèle de réussite made in France ».
  4. Voir sur cadremploi.fr.
  5. Présentation de l'EEMI par Jean-Jacques Granjon.
  6. « La levée de fonds 5 étoiles de Devialet, la pépite française de l'acoustique » (consulté le 7 août 2015).
  7. Xavier Niel investit dans le site Bank of Poker, L'Express, 27 mai 2013.
  8. « 101projects.fr » [archive du ].
  9. « Innovation : 101 projets de jeunes récompensés par le trio Granjon-Niel-Simoncini », sur Le Monde, .
  10. « Jacques-Antoine Granjon (Vente Privée) lance le festival "Lalala Unplugged" » FranceTV Info, 3 juillet 2014.
  11. Nicolas Cori, « Jacques-Antoine Granjon, schizo fiscal », Les Jours, .
  12. « Le PDG de vente-privee.com se défend de faire de l'évasion fiscale au Luxembourg », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  13. « Jacques-Antoine Granjon, Favor'i d'Honneur
  14. « Entrepreneur de l'année 2008 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  15. CMO of the year 2009 « Copie archivée » (version du 9 décembre 2011 sur l'Internet Archive)[source insuffisante]
  16. Jacques-Antoine Granjon élu businessman de l’année 2010 par les lecteurs de GQ
  17. Le carnet des décideurs LSA
  18. « J-A Granjon élu Personnalité de la Communication de l’Année 2011 »
  19. Arrêté du 10 février 2016 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Article connexeModifier