Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Jacqueline Merville

Jacqueline Merville
Naissance (64 ans)
Villefranche-sur-Saône
Activité principale
Auteur
Genres

Jacqueline Merville, née le à Villefranche-sur-Saône[1],[2], est une écrivaine, dramaturge, peintre et éditrice française.

Sommaire

BiographieModifier

Depuis 1992, Jacqueline Merville vit entre l'Asie et le sud de la France. Elle a également vécu au Mexique, au Maroc, au Togo, en Amérique du Nord et au Laos.

Depuis 2004, elle dirige « Le Vent refuse », une collection de livres d'artistes.

ŒuvresModifier

BibliographieModifier

  • La Ville du nom, éd. des femmes, 1986.
  • Dialogues sur un chantier de démolition, éd. des femmes, 1987.
  • La Multiplication, éd. des femmes, 1988.
  • La Mandala du pèlerin, éd. La Main courante, 1997.
  • Sur d'autres terres, éd. La Main courante, 1999.
  • La grande chambre de monsieur Prems, éd. La Compagnie du refus, 2002.
  • The black sunday, éd. des femmes, 2004.
  • La Chair ronde des philosophes, Jacques André éditeur, 2006.
  • L'Ère du chien endormi, éditions des femmes, 2006.
  • Petites factures divines, éd. La Main courante, 2006.
  • Juste une fin du monde, éd. L'Escampette, 2008.
  • Voyager jusqu'à mourir, éd. L'Escampette, 2009.
  • Pierre flottante des Indes, éd. La Main courante, 2010.
  • Presque africaine, éd. des femmes, 2010.
  • Tenir le coup, éd. des femmes, 2011.

ThéâtreModifier

  • Nous allons bientôt sortir, France Culture, 1988.
  • Le Maître océanique, mise en scène par Arc Théâtre, Condition de soies, Lyon, 1994.
  • La Grande chambre de Monsieur Prems, Compagnie du R.E.F.U.S., 2002.
  • Les Forêts de Ram, mise en voix et espace par l'Arc Théâtre, Lyon, 2003.
  • L'Éternité, Compagnie du R.E.F.U.S., 2003.

ExpositionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Notice d'autorité personne : Jacqueline Merville, BnF, consulté le 21 juin 2012.
  2. Jacqueline Merville, France Culture, consulté le 21 juin 2012.

Lien externeModifier