Jacobin (magazine)

magazine socialiste américain

Jacobin
Pays États-Unis
Langue Anglais
Genre Politique, culture
Diffusion 40 000[1] ex. (décembre 2016)
Éditeur Bhaskar Sunkara
Ville d’édition New York

ISSN 2158-2602
Site web jacobinmag.com

Jacobin est un magazine trimestriel américain de gauche basé à New York et qui se définit comme « une voix dominante de la gauche américaine, offrant des perspectives socialistes sur la politique, l'économie et la culture. » Les articles concernent notamment les inégalités dans la répartition des richesses, l'influence des mouvements de protestation et le syndicalisme. Noam Chomsky a qualifié le magazine de « lumière brillante dans les temps sombres ».

OriginesModifier

Le magazine a débuté par une édition en ligne en [2] avant de publier également une édition papier l'année suivante[3].

Au moment de son lancement, son fondateur Bhaskar Sunkara (en) a présenté Jacobin comme « une publication radicale » et étant « largement le fait d’une jeune génération qui se sent moins liée par les paradigmes de la guerre froide que les milieux de gauche traditionnels représentés par Dissent ou New Politics »[4],[5]. Pour Sunkara, le but du magazine était de créer une publication qui associe résolument des politiques socialistes avec une accessibilité que l'on l'on trouve dans The Nation et The New Republic[6].

En , la revue comptait 30 000 abonnés et recevait un million de visites mensuelles sur son site[5].

IdéologieModifier

Jacobin a été décrit de différentes façons, comme une revue socialiste démocratique, socialiste ou encore marxiste[7],[8]. Selon un article publié par le Nieman Journalism Lab, Jacobin est un journal de « pensée socialiste démocratique »[9]. Max Strasser suggère dans le New Statesman que Jacobin prétend « assumer le rôle de la pensée marxiste de Ralph Miliband et une tendance similaire du socialisme démocratique »[10].

Dans une interview publiée par New Left Review, Bhaskar Sunkara cita de nombreuses idéologies influençant le magazine Jacobin, dont celle de l'activiste politique et universitaire américain Michael Harrington, qu'il décrit comme « très sous-estimé en tant que vulgarisateur de la pensée marxiste ». Il évoque également le philosophe politique britannique Ralph Miliband et d'autres, influencés par le trotskisme mais sans être trotskistes eux-mêmes comme le Canadien Leo Panitch (en) ou les théoriciens qui travaillent dans la tradition eurocommuniste[11].

Notes et référencesModifier

  1. « Fluctuates a lot — right now our total circulation is 40,000 but only around 30,000 are subscribers, rest newsstand and single issue orders », sur twitter.com,
  2. « This is what you need to know », Bookforum,
  3. Jake Blumgart, « The Next Left: An Interview with Bhaskar Sunkara », Boston Review,
  4. « No Short-Cuts: Interview with the Jacobin », Idiom magazine,
  5. a et b Anne Dujin, « Comment les idées marxistes circulent aux Etats-Unis En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/04/19/comment-les-idees-marxistes-circulent-aux-etats-unis_5287669_3232.html#L06s37p3D20b8z5U.99 », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Bhaskar Sunkara, « Interview: Project Jacobin », New Left Review, vol. 90,‎ , p. 28-43 (lire en ligne, consulté le )
  7. (en-US) « https://www.philly.com/archives/ », sur https://www.philly.com (consulté le )
  8. Dylan Matthews, « Inside Jacobin », sur Vox, (consulté le )
  9. « Jacobin: A Marxist rag run on a lot of petty-bourgeois hustle », sur Nieman Lab (consulté le )
  10. (en) « Who are the new socialist wunderkinds of America? », sur www.newstatesman.com (consulté le )
  11. (en) « Bhaskar Sunkara, Project Jacobin, NLR 90, November–December 2014 », sur New Left Review (consulté le )

Lien externeModifier