Jacob Cornelis Matthieu Radermacher

botaniste néerlandais
Jacob Cornelis Matthieu Radermacher
Jacobus Cornelis Mattheus Radermacher.gif
Biographie
Naissance
Décès
à 42 ans
Quelque part dans l'Océan Indien
Abréviation en botanique
Raderm.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Activité
Parentèle
Samuel Radermacher (d) (oncle)
Daniël Radermacher (d) (cousin germain)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Archives conservées par
Archives nationales
Zeeland Archives (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jacob Cornelis Matthieu Radermacher (1741- ) est un botaniste et auteur néerlandais.

BiographieModifier

Jacob Radermacher est un talentueux naturaliste et un officier de la Verenigde Oostindische Compagnie, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Son père Jacob Cornelis Radermacher (1700-1748) était le trésorier-général du prince d'Orange, tandis que son oncle et son neveu étaient membres de la direction de la VOC.

En 1757, à seulement 16 ans, il voyage jusqu'en Indonésie pour travailler comme négociant pour la VOC. Il se marie le avec Margaretha Sophia Verijssel. En 1762, il crée la première loge maçonnique d'Asie à Batavia.

Il retourne aux Provinces-Unies en 1763 pour continuer ses études et devient licencié en droit à Harderwijk. Après l'obtention de son diplôme, il s'installe comme avocat à Arnhem le . Après une courte période, il décide de retourner à Batavia.

Le , il embarque avec sa femme Margaretha et ses deux fils Frans Reinier et Johannes Cornelis sur le Tulpenburg pour l'Indonésie. Son plus jeune fils, Johannes Cornelis, meurt dans le mois qui suit leur départ.

En 1776, Radermacher est promu par la VOC au titre de consul extraordinaire des Indes.

Pendant ses années passées à Batavia, Radermacher a été un zélé promoteur des arts et des sciences en Extrême-Orient. Le , il fonde la Bataviaasch Genootschap van Kunsten en etenschappen (la Société des arts et des sciences de Batavia). Il a en outre fait don de nombreux écrits et collections pour l'ouverture d'un musée. C'est durant cette période que Radermacher commence à cataloguer la faune et la flore des îles de Java et Sumatra. L'arbre du genre Radermachera a été ainsi nommé en son honneur.

En 1781, Radermacher est nommé commissaire chargé de la flotte et de l'armée, et du Conseil Commun des Indes. Après la mort de sa première femme, il se remariera avec Anna Bosh.

En 1783, il demande la permission de retourner aux Provinces-Unies pour des raisons de santé . Il est assassiné lors d'une mutinerie sur le chemin du retour, le .

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (de) Friedrich Ratzel, « Radermacher, Jacob Cornelius Mattheus », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), Leipzig, Duncker & Humblot, , vol. 27, p. 735-736.
  • (nl) Adrienne Zuiderweg, « Jacobus Cornelis Mattheus Radermacher (1741- 1783) », Indische letteren : documentatieblad van de Werkgroep Indisch-Nederlandse Letterkunde, vol. 6, no 4,‎ , p. 161-177.

Liens externesModifier