Ouvrir le menu principal

Jacki Clerico

(Redirigé depuis Jacki Clérico)

Jacki Clerico (ou Clérico), né en et mort le , était un homme d'affaires français qui possédait le cabaret Moulin-Rouge à Paris à partir de 1962 jusqu'à sa mort en 2013[1]. Il lui est attribué la relance de la popularité du Moulin Rouge durant cinquante années. Dans un article du Figaro il est décrit comme le « patron historique »[2].

BiographieModifier

Jacki Clerico est né le 13 mars 1929[3] ou le 18 mars[1], à Paris en France. En 1928, son père, Joseph Clerico un verrier, avec son frère Louis Clerico, ont quitté la région du Piémont pour s'installer à Paris. Les frères avaient ouvert une boutique parisienne de verre et menuiserie industrielle. Joseph et Louis ont développé leurs activités dès le début des années 30: peinture, vitrerie-miroiterie, menuiserie, bâtiment et gros œuvres. Leurs activités s'étendent alors sur toute la France et en Afrique (Afrique du Nord, Sénégal). Pendant la guerre, ils assurent leur développement en participant au maintien et à la reconstruction des villes de France qui ont été dévastées par les bombardements et les combats. Dès 1945, les frères décident de se reconvertir et se lancent dans une nouvelle aventure.

Les frères ont acheté le cabaret le Lido sur les Champs-Élysées en 1946. En 1955, Joseph et Louis achètent le Moulin Rouge. Ils ont rénové les cuisines et commercialisé le lieu en tant que destination touristique. Malgré cela, le Moulin Rouge a continué à souffrir de difficultés financières au début des années 1960[1].

En 1962, Jacki Clerico reprend le Moulin Rouge de son père Joseph[4]. Il construit un nouvel aquarium pour les spectacles, élargit l'auditorium, et introduit des toiles de fond professionnelles de théâtre et des décors. Son premier spectacle « Frou-Frou », ouvre à guichets fermés en 1963. À partir de ce moment, Jacki Clerico  ouvre uniquement les spectacles dont le nom commence par la lettre "F" en fonction d'une superstition selon laquelle la lettre a apporté de la chance à "Frou-Frou". Ses autres spectacles incluant Frisson (1965), Fascination (1967), Fantastique (1970), Festival (1973), Follement (1976), Frénésie (1979), Femmes, Femmes, Femmes... (1983), ont suivi cette tradition. La musique de ces spectacles a été composée par Henri Betti.

En 1989, Clerico ouvre "Formidable" pour marquer le 100e anniversaire du Moulin Rouge. Parmi les invités , le Prince Edward, Comte de Wessex[1].

Le Moulin Rouge a commencé à nouveau à perdre de la popularité  au cours des années 1990. Clerico a continué à produire la marque de spectacles du Moulin Rouge, mais le cabaret a presque fait faillite en 1997. Le dernier spectacle que Clerico a produit était "Féerie" en 1999, il a comporté une centaine de danseurs. La sortie de Baz Luhrmann' Moulin Rouge! en 2001, qui mettant en vedette Nicole Kidman, Ewan McGregor, et Jim Broadbent, a relancé la popularité du cabaret.

Il a servi en tant que Président du Conseil de Surveillance du Moulin Rouge, jusqu'à peu de temps avant sa mort. Jacki Clerico est décédé le 13 janvier 2013, à l'âge de 83 ans[1]. L'entreprise est aujourd'hui une référence internationale du spectacle et du music-hall.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (en) « Jacki Clerico, who has died aged 83, led the Moulin Rouge for more than half a century, reviving the glamour and spectacle of the celebrated Parisian cabaret’s Belle Époque years. », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  2. Le Figaro avec l'AFP, « Moulin Rouge : décès de Jacki Clerico », sur lefigaro.fr, (consulté le 7 août 2016).
  3. « Jacki CLERICO », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 7 août 2016).
  4. « Moulin Rouge : décès de Jacki Clerico », sur FIGARO, (consulté le 23 décembre 2017)